NOUVELLES
02/09/2012 11:12 EDT | Actualisé 02/11/2012 05:12 EDT

Huit morts dans un raid contre Al-Qaïda au Yémen (chef tribal)

Cinq membres présumés d'Al-Qaïda et trois femmes qui les accompagnaient ont été tués dimanche dans un raid aérien dans le centre du Yémen, mais un chef local du groupe extrémiste a échappé à l'attaque, selon un chef tribal.

Le raid a visé deux véhicules dans la localité de Radaa (130 km au sud-est de Sanaa), "tuant cinq gardes du corps d'Abdelraouf al-Dahab et trois femmes", a déclaré ce chef tribal, en ajoutant qu'al-Dahab avait pu échapper aux frappes aériennes.

La source a précisé que l'avion, qui pourrait être un drone, a tiré deux roquettes: la première a raté la voiture d'al-Dahab et la seconde a atteint de plein fouet le deuxième véhicule où se trouvaient les gardes et les trois femmes.

L'attaque a eu lieu aux alentours de 16H00 (13H00 GMT) sur une route entre le village de Hama et le village d'al-Dahab, Massih, a-t-il précisé.

Il s'agit de la quatrième frappe aérienne à viser des militants du réseau islamiste en six jours. Les trois premières avaient eu lieu dans la province désertique du Hadramout (est).

Vendredi, huit membres présumés d'Al-Qaïda avaient été tués dans un raid mené, selon un responsable local, par un drone américain dans cette province. Parmi eux figurait Khaled Batis, un chef local d'Al-Qaïda, qui conduisait la voiture visée par le raid, selon sa famille.

Sept membres présumés d'Al-Qaïda avaient péri auparavant dans deux raids similaires mardi et mercredi.

Les Etats-Unis sont les seuls à avoir des drones dans la région et ont mené au cours des derniers mois des raids extrêmement ciblés contre Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) dans le sud et l'est du Yémen, même s'ils ne l'annoncent pas officiellement.

mou-ak/at/cco

PLUS:afp