NOUVELLES

GP de Belgique: Lotus F1 ne fera pas appel de la suspension de Grosjean

02/09/2012 01:22 EDT | Actualisé 02/11/2012 05:12 EDT

L'écurie Lotus F1 ne fera pas appel de la suspension du Français Romain Grosjean (Lotus) pour une course, le Grand Prix d'Italie, et annoncera "un peu plus tard cette semaine" le nom de son remplaçant à Monza, a-t-elle annoncé dimanche soir à Spa, dans un communiqué.

"C'était une journée difficile pour notre équipe mais nous respectons pleinement la décision des commissaires. Romain ne pilotera pas à Monza mais peut toujours compter sur notre soutien. Nous annoncerons le nom de son remplaçant un peu plus tard dans la semaine", indique Eric Boullier, le directeur de l'écurie Lotus F1, dans un texte distribué en salle de presse.

Pour remplacer Grosjean à Monza la semaine prochaine, le favori logique est le pilote de réserve, le Belge Jérôme d'Ambrosio, titulaire chez Virgin (Marussia) en 2011, mais le fait que Lotus se donne le temps de la réflexion n'est pas forcément un bon signe pour d'Ambrosio, selon la presse belge présente dimanche à Spa.

Plusieurs pilotes plus expérimentés que le Belge sont actuellement au chômage et à la recherche d'un volant pour 2013. Alors qu'il ne reste plus que huit manches au calendrier, Lotus, actuellement 3e du championnat constructeurs, devant Ferrari, doit à tout prix continuer à engranger des points très importants pour son avenir.

Grosjean devra aussi payer une amende de 50.000 euros suite au carambolage dont il a été jugé responsable, dimanche, au départ du Grand Prix de Belgique, sur le circuit de Spa-Francorchamps.

"Je souhaite m'excuser auprès de tous les pilotes concernés et de leurs fans", écrit Grosjean dans ce communiqué. "Quand toute sa vie est organisée autour de la course, ne pas pouvoir participer (à un GP) est probablement l'une des pires expériences qu'on peut traverser", ajoute-t-il.

Les commissaires de course ont estimé que Grosjean, 26 ans, avait commis une "faute extrêmement grave" assortie d'une "erreur de jugement", en "éliminant" deux des "principaux animateurs du championnat", l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari) et le Britannique Lewis Hamilton (McLaren).

"Je respecte le verdict des commissaires (...) Heureusement, personne n'a été blessé (...) Je peux juste dire que cette journée fait partie d'un processus qui fera de moi un meilleur pilote", conclut Grosjean.

Grosjean a accroché Hamilton au départ, alors que la McLaren, partie derrière lui, était en train de le dépasser sur la droite. Sa Lotus s'est ensuite envolée au dessus de la Ferrari d'Alonso, partie devant lui, frôlant le casque et le cockpit de l'Espagnol, toujours leader du championnat.

C'est la première saison complète de Grosjean en F1, après quelques Grands Prix chez Renault F1 à la fin de la saison 2009. Il est déjà monté trois fois sur le podium (Bahreïn, Canada, Hongrie) et occupe la 8e place du championnat après 12 manches, dont six terminées dans les points.

dlo/smr

PLUS:afp