NOUVELLES

France - 4e journée - Marseille reprend sa place de leader

02/09/2012 01:02 EDT | Actualisé 02/11/2012 05:12 EDT

Marseille, qui s'est imposé dimanche 3 à 1 au Vélodrome contre Rennes, a repris seul la tête du championnat de France subtilisée depuis samedi soir par Lyon, dans le cadre de la 4e journée.

Le match de l'OM s'est déroulé sous les yeux de sa nouvelle recrue, Joey Barton, "bad boy" en opération séduction qui doit attendre en tribunes jusqu'en novembre que prenne fin sa suspension en championnat, héritée de ses débordements en Angleterre (il pourrait cependant jouer en Europa League).

Marseille pouvait s'enorgueillir d'être la seule équipe de Ligue 1 à ne pas avoir encaissé de but cette saison jusqu'à ce que Féret égalise pour Rennes après l'ouverture du score de Morel. Mais peu importe, car le but de Gignac (son 3e en championnat cette saison) en fin de match a remis l'OM aux avant-postes, dans une ambiance survoltée qui a dû plaire à Barton. Le but contre son camp de Danzé fut anecdotique. Désormais, l'OM a 12 points (4 victoires en 4 matches), devant Lyon (10 points).

Les fans de foot attendent maintenant fébrilement Lille-Paris SG (coup d'envoi 19h00 GMT). Le "Qatari SG" va-t-il enfin gagner après 3 matches nuls? Les trois maigres points parisiens font désordre après plus de 260 millions d'euros dépensés en transferts sur les trois dernières fenêtres de mercato (été 2011, hiver 2012, été 2012).

Sur le terrain, Carlo Ancelotti pourra compter sur sa superstar Ibrahimovic mais pas sur Thiago Silva, toujours blessé. En dehors du terrain, ce match, qui tombe le week-end de la grande braderie de Lille, a été classé à hauts risques: accès réservé aux seuls abonnés du Losc, encadrement très strict des supporteurs parisiens et déploiement de six unités de force mobile.

Pour en revenir aux évènements de ce week-end, derrière l'OM et l'OL, en 3e position, on trouve Lorient, qui a éreinté Nancy (3-0), samedi.

Bordeaux, 4e, peut se mordre les doigts. Les Girondins avaient l'occasion de rejoindre l'OL en 2e position. Mais les hommes de Francis Gillot, émoussés après leur barrage retour d'Europa League contre l'Etoile Rouge (3-2), et réduits à dix, ont concédé le nul à domicile contre Nice (1-1).

Les autres points marquants furent la première victoire cette saison du champion en titre, Montpellier (3-1 à Sochaux, toujours lanterne rouge) et le "show" Saint-Etienne: après Brest, corrigé 4 à 0 la semaine dernière, c'est Bastia, invaincu depuis 42 matches à domicile, qui est passé sous le rouleau compresseur vert (3-0).

La page émotion a été écrite samedi par Lloris, qui vient de signer à Tottenham et a fait un tour d'adieux à Gerland, lors de la victoire de Lyon face à Valenciennes (3-2).

pgr/jmt

PLUS:afp