NOUVELLES

Afghanistan: l'armée américaine suspend la formation de policiers afghans

02/09/2012 08:32 EDT | Actualisé 02/11/2012 05:12 EDT

KABOUL - L'armée américaine a annoncé dimanche la suspension pour une durée d'au moins un mois de la formation de policiers afghans, le temps de renforcer les enquêtes de sécurité sur les nouvelles recrues, afin d'éviter l'infiltration de talibans.

Selon le lieutenant-colonel John Harrell, porte-parole des forces spéciales américaines chargées de leur formation, la suspension affecte un millier de stagiaires de la police locale afghane (ALP). L'armée et la police nationale afghane ne sont pas concernées par cette mesure.

"La formation des recrues de l'ALP est suspendue le temps de revoir le processus d'enquêtes de sécurité, voir ce que nous pouvons améliorer. Cela pourrait prendre un mois, peut-être deux, nous ne savons pas", a expliqué le lieutenant-colonel Harrell. Les membres de l'ALP déjà formés poursuivront leurs opérations, et le recrutement se poursuivra, a-t-il ajouté. L'ALP compte au total 16 000 hommes.

Cette mesure intervient alors que les attentats de l'intérieur, perpétrés par des hommes portant l'uniforme afghan et retournant leurs armes contre leurs formateurs de l'OTAN, se sont multipliés au cours des derniers mois. Trente-quatre attaques de ce type ont été recensées depuis le début de l'année, dont 12 pour le seul mois d'août, tuant 45 soldats de la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF) de l'OTAN, dont des Américains et des Français.

Quelque 129 000 soldats de l'OTAN, principalement Américains, sont actuellement déployés en Afghanistan. Ces effectifs doivent être ramenés à moins de 100 000 d'ici la fin 2012, avant le départ des forces de l'OTAN prévu d'ici la fin 2014.

L'Alliance atlantique forme les forces afghanes qui doivent assurer la sécurité du pays après le retrait de l'ISAF, une stratégie remise en question par le manque de discipline des soldats afghans, le taux élevé de désertions, et la multiplication des attentats de l'intérieur.

PLUS:pc