NOUVELLES

Tchad: inondations et sauterelles viennent s'ajouter a la crise alimentaire

01/09/2012 08:01 EDT | Actualisé 01/11/2012 05:12 EDT

Le ministre tchadien de l'Agriculture, Djimet Adoum, s'est inquièté samedi des inondations et infestations de sauterelles dans plusieurs régions qui sont venues s'ajouter à la crise alimentaire.

"Deux situations préoccupent actuellement le ministère de l'agriculture après celle de la famine. Il s'agit des inondations des cultures et la situation d'infestation de sauterelles", a dit le ministre.

"Les informations en notre possession donnent 255.700 ha des champs inondés, toutes cultures confondues. C'est au Mayo Kebbi-Est (sud-est) que la situation est préoccupante avec 81.000 ha de cultures engloutis par les eaux", a-t-il ajouté.

Selon le ministre, "l'analyse des données fait ressortir que la situation est assez préoccupante. C'est pourquoi, des actions de cultures de contre-saison vont être conseillées aux agriculteurs et développées avec l'appui des services techniques du ministère de l'Agriculture".

M. Adoum a aussi sonné l'alarme sur l'avancée de sauterelles à partir du nord et de l'est du Tchad.

"Quatre équipes de prospection de l'Agence nationale de lutte antiacridienne sont déployées sur le terrain (...) pour sauver les prochaines récoltes", a dit le ministre.

Après une mauvaise campagne agricole 2009-2010, une forte mortalité parmi le cheptel, le Tchad, qui connaît chroniquement des problèmes de malnutrition, est touché par la crise alimentaire affectant plusieurs pays du Sahel, notamment le Niger et le Mali.

mzd/xbs/jlb

PLUS:afp