NOUVELLES

Obama appelle à la "reconstruction nationale" aux Etats-Unis

01/09/2012 07:35 EDT | Actualisé 01/11/2012 05:12 EDT

Le président Barack Obama a salué le second anniversaire des opérations militaires américaines en Irak en appelant samedi à un effort de "reconstruction nationale" aux Etats-Unis au moment où ils luttent contre la crise économique.

Le président américain avait mis un terme le 31 août 2010 aux opérations militaires en Irak après sept ans de guerre. Les soldats américains étaient rentrés à la fin 2011.

"En tournant la page d'une dizaine d'années de guerre, il est temps de faire à présent chez nous un effort de reconstruction nationale", a déclaré M. Obama dans son allocution hebdomadaire.

Il a fait l'éloge des compétences, de la discipline et de la qualité de meneurs des vétérans américains et a promis de les récompenser en leur offrant un meilleur accès au travail et au logement.

"Aucune personne s'étant battu pour ce pays ne devrait avoir à se battre pour trouver un travail ou un toit à son retour", a-t-il poursuivi.

"Il est temps de construire une nation capable d'atteindre les idéaux pour lesquels tant d'Américains se sont battus, une nation où on peut réaliser le rêve pour lequel ils se sont sacrifiés", a-t-il encore ajouté.

Le président a appelé à remettre les anciens combattants au travail en reconstruisant les infrastructures vieillies et le réseau électrique, de même qu'en venant renforcer les unités de la police et des pompiers.

M. Obama, qui avait acquis une stature politique nationale en s'opposant dès 2002 à l'intervention en Irak, avant même son élection au Sénat en 2004, mentionne le fait qu'il a tenu l'une de ses principales promesses de sa campagne électorale de 2008 en mettant fin à l'engagement dans ce pays.

Sa décision figurera en bonne place la semaine prochaine quand le Parti démocrate se réunira pendant trois jours pour approuver sa candidature à un second mandat à la Maison Blanche en novembre.

Les sondages montrent que ses résultats en politique étrangères sont le meilleur atout pour la réélection du président Obama.

mk/oh/aub/jlb

PLUS:afp