NOUVELLES

Petite manifestation contre la nouvelle loi 101 de Pauline Marois

01/09/2012 06:19 EDT | Actualisé 01/11/2012 05:12 EDT
Radio-Canada.ca

Une trentaine de personnes ont marché dans les rues de Montréal samedi après-midi pour dénoncer l'intention du Parti québécois, s'il est porté au pouvoir, de renforcer la loi 101.

En milieu de parcours, ils n'étaient plus qu'une quinzaine de manifestants à manifester. Quelques personnes ont aussi manifesté devant l'Assemblée nationale, à Québec.

L'invitation avait été lancée sur le réseau social Facebook.

Pauline Marois promet en effet de réformer la Charte de la langue française dans les 100 premiers jours de son mandat, si le Parti québécois est porté au pouvoir le 4 septembre.

Un gouvernement péquiste ferait adopter une nouvelle loi 101 qui serait « plus forte, plus cohérente, plus ambitieuse », avait déclaré la chef du PQ en début de campagne, à Montréal. Elle en ferait un texte fondamental, « garant de notre identité culturelle ».

La Charte de la langue française raffermie s'appliquerait dorénavant aux entreprises de 11 employés et plus, alors qu'elle ne s'applique actuellement qu'aux entreprises de 50 employés et plus.

En éducation, le Parti québécois s'engage à fermer « définitivement » les écoles passerelles, une situation que Pauline Marois juge « intolérable ». Le PQ veut aussi appliquer la Charte de la langue française aux cégeps, aux écoles de formations professionnelles et aux écoles de formation des adultes.

Un gouvernement péquiste donnerait aussi plus de moyens à l'Office québécois de la langue française afin de mettre en application les règles existantes sur l'affichage.

Le 26 août 1977, la Charte de la langue française, ou loi 101, est adoptée et affirme sans équivoque que la langue commune au Québec, utilisée dans toutes les sphères de la vie, est le français. Pour en savoir plus.