NOUVELLES

Challenge IAAF/Berlin - Merritt: après l'or, le record ?

01/09/2012 09:51 EDT | Actualisé 01/11/2012 05:12 EDT

L'Américain Aries Merritt, incontestable N.1 mondial du 110 m haies depuis ses lauriers olympiques à Londres, pourrait profiter dimanche de la piste rapide du stade de Berlin pour s'approprier le record du monde et poser une empreinte indélébile sur la spécialité.

De record, Merritt refuse pourtant d'en parler ouvertement. De peur que "ça me porte malheur, car à chaque fois que j'en ai parlé, j'ai eu de mauvaises conditions ou un vent de face", explique le détenteur des six meilleurs chronos de l'année, à chaque fois sous les 13 secondes.

Il concède toutefois aisément qu'il est "capable d'aller plus vite" que ses 12 sec 92/100e de Londres, qui se situent à cinq centièmes seulement du chrono de référence établi par le Cubain Dayron Robles en juin 2008.

Il faut pour cela une course parfaite, propre. Celle que le hurdleur de Georgie âgé de 27 ans estime avoir approchée cette saison "à Crystal Palace en terminant en 12.93, mais avec hélas un mauvais départ".

Merritt n'a d'ailleurs prêté aucune attention à la liste de ses rivaux depuis son arrivée à Berlin lundi. Et lorsqu'on évoque les Mondiaux-2009 dans ce même stade, ses premiers souvenirs sont: "Il y a eu beaucoup de records du monde", particulièrement ceux d'un "Bolt extraordinaire".

Oubliée sa propre sortie au 1er tour à l'époque, en raison "d'une blessure à une cheville à l'entraînement qui (l'avait) contraint à courir avec un bandage".

Trois ans plus tard, il revient avec "une meilleure hygiène de vie" et avec un parcours quasi-parfait, riche du titre mondial en salle et de l'or olympique. Seule ombre au tableau: une disqualification pour faux-départ à Lausanne (Suisse), qu'il explique par "une sorte d'erreur technique et la méconnaissance d'une nouvelle règle par les juges".

Le public allemand aura les yeux particulièrement rivés sur les aires de lancer. Surtout sur celle du disque, où il espère voir le Berlinois Robert Harting déchirer une nouvelle fois son maillot en signe de victoire, comme aux JO de Londres.

A défaut de record du monde, placé à 74,08 m par son compatriote Jürgen Schult depuis 1986, le champion du monde et d'Europe veut porter à 34 concours sa série victorieuse.

A suivre également, le Dominicain Felix Sanchez, champion olympique du 400 m haies, ainsi que l'Ethiopien Mohammed Aman qui a surpris le Kenyan David Rudisha, grand maître du 800 m, jeudi à Zurich (Suisse).

Principaux engagés au programme (début à 10h30 GMT):

. DAMES:

100 m: Kerron Stewart (JAM), Kelly-Ann Baptiste (TRI)

800 m: Pamela Jelimo (KEN)

3000 m steeple: Sofia Assefa (ETH)

Marteau: Tatyana Lysenko (RUS), Anita Wlodarczyk (POL), Betty Heidler (GER)

Javelot: Barbora Spotakova (CZE), Christina Obergföll (GER), Linda Stahl (GER)

. MESSIEURS:

100 m: Michael Frater (JAM), Kim Collins (SKN)

800 m: Mohammed Aman (ETH)

110 m haies: Aries Merritt (USA), Jeff Porter (USA)

1500 m: Nixon Kiplimo Chepseba (KEN)

400 m haies: Felix Sanchez (DOM)

Perche: Björn Otto (GER), Raphael Holzdeppe (GER), Steven Hooker (AUS)

Longueur: Greg Rutherford (GBR)

Poids: Tomasz Majewski (POL), David Storl (GER), Reese Hoffa (USA)

Disque: Robert Harting (GER)

sg/es

PLUS:afp