NOUVELLES

Algérie: un gaz toxique responsable des neuf morts du puits de Constantine (enquêteurs)

01/09/2012 11:51 EDT | Actualisé 01/11/2012 05:12 EDT

L’hydrogène sulfurisé, un gaz toxique généré par le moteur d’une pompe, serait responsable de la mort de neuf personnes vendredi dans un puits de l'est algérien, ont annoncé samedi les services de sécurité de la région de Constantine.

La première victime, descendue dans le puits pour le nettoyer a été asphyxiée par ce gaz, a affirmé la Gendarmerie nationale à l'agence APS.

Six autres personnes --quatre frères, un cousin et un voisin-- ont ensuite péri en tentant de lui venir en aide, ainsi que deux agents de la Protection civile, a-t-on précisé.

La Protection civile a toutefois réussi à sauver un jeune homme, frère des victimes, qui s’était précipité au secours de ses aînés. Quatre pompiers ont aussi dû être secourus et hospitalisés.

Ce puits, creusé dans un endroit inadapté, dans une maison du lieu-dit "Quatre chemins", à l’entrée de la nouvelle ville Ali Mendjeli, n’obéissait à aucune mesure de sécurité, dont la ventilation, ce qui a favorisé l’accumulation de ce gaz toxique, a précisé la Gendarmerie.

bmk/sbh

PLUS:afp