NOUVELLES

Afghanistan: 12 morts dans un double attentat-suicide près d'une base de l'OTAN

01/09/2012 06:31 EDT | Actualisé 01/11/2012 05:12 EDT

KABOUL - Un double attentat-suicide revendiqué par les talibans a fait 12 morts et 59 blessés tôt samedi en Afghanistan, non loin d'une base américaine de l'OTAN dans la province de Wardak (est), à environ 70 km de Kaboul.

Les victimes décédées dans le district de Sayed Abad sont huit civils et quatre policiers afghans, a précisé Shahidullah Shadid, un porte-parole du gouverneur de la province. Deux soldats de l'OTAN, 47 civils et dix policiers afghans ont par ailleurs été blessés.

Un des kamikazes s'est fait exploser devant un bâtiment abritant les services du gouverneur ainsi que le siège local de la police et de l'armée. Ce premier attentat a permis à un autre kamikaze, au volant d'un camion-citerne, d'accéder à la route conduisant à la base américaine, près de laquelle il a déclenché la seconde explosion. Elle était "très puissante", selon le chef de la police locale, le général Abdul Qayum Bakizaï.

Un des principaux marchés de Sayed Abed est également situé à proximité. "Un petite explosion s'est produite, suivie par une grosse provoquée par un camion", a expliqué un témoin, Hamidullah. "Beaucoup de gens ont été blessés et de nombreux magasins ont été détruits", a-t-il ajouté.

La seconde explosion "a brisé les vitres dans tout le secteur. La plupart des blessés ont été atteints par des éclats de verre. La déflagration était tellement forte que nous n'avons pas retrouvé grand-chose du camion", selon le général Bakizaï.

Les attentats ont été revendiqués par un porte-parole des talibans, Zabiullah Mujahid. Ils visaient la base américaine, a-t-il précisé, déjà cible le 11 septembre 2011 d'un attentat-suicide qui avait tué cinq Afghans et blessé 77 soldats américains.

Cinquante-trois soldats de la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF) de l'OTAN ont été tués en Afghanistan au cours du mois d'août.

Quelque 129 000 soldats de l'OTAN, principalement Américains, sont actuellement déployés dans le pays. Ces effectifs doivent être ramenés à moins de 100 000 d'ici la fin 2012, avant le départ des forces de l'OTAN prévu d'ici la fin 2014.

L'Alliance atlantique forme les forces afghanes qui doivent assurer la sécurité du pays après le retrait de l'ISAF, une stratégie remise en question par le manque de discipline des soldats afghans et le taux élevé de désertions. Les attentats de l'intérieur, perpétrés par des hommes portant l'uniforme afghan et retournant leurs armes contre leurs formateurs, se sont également multipliés au cours des derniers mois.

PLUS:pc