NOUVELLES

Wall Street ouvre en hausse, les yeux rivés sur le discours de Ben Bernanke

31/08/2012 09:51 EDT | Actualisé 31/10/2012 05:12 EDT

Wall Street a ouvert en nette hausse vendredi, les courtiers s'apprêtant à scruter les paroles du président de la Réserve fédérale américaine à 14H00 GMT pour y déceler des signes sur sa politique monétaire: le Dow Jones gagnait 0,90% et le Nasdaq 0,77%.

Vers 13H40 GMT, l'indice Dow Jones Industrial Average prenait 117,46 points à 13.118,17 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 23,40 points à 3.072,11 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 progressait de 0,78% (+10,97 points à 1.4010,45 points).

La Bourse de New York avait terminé en baisse prononcée jeudi, dans un marché très prudent dans l'attente de l'intervention de Ben Bernanke et s'inquiétant de la situation en Europe: le Dow Jones avait lâché 0,81% à 13.000,71 points et le Nasdaq 1,05% à 3.048,71 points.

Le discours de patron de la Fed "est le grand événement du jour", a souligné Frederic Dickson, de DA Davidson. "Les attentes sont très élevées pour qu'il apporte quelque chose de plus solide qu'une simple allusion au fait que (l'institution) est prête à lancer une nouvelle phase de relance monétaire", a-t-il ajouté.

Les investisseurs ont toutefois probablement déjà anticipé cette possibilité "en faisant monter les cours depuis un mois", selon l'analyste.

Mais il est possible que Bernanke "déçoive certains courtiers en n'annoncant pas de nouveau plan étant donné que les indicateurs économiques américains ont été plutôt bons ces derniers temps et qu'aucun nouveau développement n'est attendu sur la crise de la dette souveraine en zone euro avant septembre", ont souligné les experts de Charles Schwab.

Les indices de la place financière new yorkaise avançaient toutefois vendredi en début de séance dans le sillage des Bourses européennes, selon eux, portés "par un optimisme accru sur une très prochaine action de la Banque centrale européenne sur les marchés des dettes souveraines et alors que l'Espagne a approuvé un ensemble de réformes bancaires".

Le gouvernement espagnol a en effet entériné vendredi une réforme pour assainir une fois pour toutes son secteur bancaire, comme contre-partie au prêt accordé en juin par la zone euro.

Le marché obligataire évoluait en baisse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans augmentait à 1,634% contre 1,6200% jeudi et celui à 30 ans, à 2,747% contre 2,738%.

jum/ppa/lor

PLUS:afp