NOUVELLES

Une formule toute électrique

31/08/2012 11:34 EDT | Actualisé 31/10/2012 05:12 EDT

La F1 se met à l'électricité tranquillement. En 2014, les voitures devront passer en mode électrique dans les puits. Mais la FIA veut plus, et crée la Formule E, 100% électrique.

La FIA a confirmé cette semaine avoir signé avec des partenaires une entente pour l'organisation et la commercialisation d'un championnat monoplace 100% électrique. Le promoteur s'appelle Formula E Holdings.

L'objectif est d'avoir dix écuries et 20 pilotes sur les grilles de départ de la première saison en 2014.

Au contraire de la F1, la FIA a l'intention de tout présenter dans la même journée, qualif et course. En raison de la limite de stockage des batteries actuelles, les épreuves dureront une vingtaine de minutes.

Il est question qu'aux arrêts aux puits, les pilotes changent simplement de voiture. Des monoplaces qui pourraient atteindre les 200 km/h (avec des accélérations plus vives qu'en F3). Le poids reste l'ennemi numéro un de l'électricité, car un litre de carburant offre 6 fois plus d'énergie que l'équivalent batterie.

La tension et le refroidissement des batteries font également partie des défis à relever pour que cette formule soit techniquement viable.

« Cette série offrira une nouvelle opportunité de promouvoir les valeurs de la FIA et ses objectifs d'énergie propre, de mobilité et de viabilité », a expliqué Jean Todt.

Le championnat se veut international et espère s'établir sur plusieurs continents. Les villes de Rio de Janeiro et de Monte-Carlo ont exprimé leur intérêt.

Rappelons qu'en 2010, au début du projet qui porte aujourd'hui le nom de Formule E, une monoplace de l'écurie Brawn GP avait été modifiée pour accueillir une propulsion entièrement électrique en vue d'essais sur piste.

PLUS: