NOUVELLES

UEFA - Platini évoque Kosovo, arbitrage, réflexions sur les compétitions

31/08/2012 07:06 EDT | Actualisé 31/10/2012 05:12 EDT

Lors d'une rencontre avec des journalistes européens à Monaco vendredi, Michel Platini, président de l'UEFA, a fait un large tour d'horizon de l'actualité.

. Rumeurs sur l'évolution de l'Europa League, la Ligue des champions

C'est un serpent de mer. Régulièrement resurgissent les rumeurs sur une évolution future des compétitions de clubs. L'UEFA est en effet confrontée au succès grandissant de la Ligue des champions, qui jette dans l'ombre l'Europa League. Platini n'a pas caché que des discussions agitent le comité exécutif (gouvernement) de l'UEFA. Mais il a balayé toute idée de "changement" dans l'immédiat. "C'est bien d'avoir un président avec des idées et un processus de discussion avec les clubs, les fédérations, alors il y a des idées qui fusent, sur la rénovation des compétitions ou pas, créer ou pas une compétition différente entre Europa League et Ligue des Champions mais rien n'est décidé ni fait et on ne peut pas dire si ça bougera un jour", s'est-il contenté d'indiquer.

. Un Euro-2020 qui tourne dans plusieurs pays, qualifications

C'est une idée lancée par Platini à la fin de l'Euro-2012: et si l'Euro-2020 se disputait dans des villes de nombreux pays différents et plus dans un seul ou deux pays en même temps? "Pour l'Euro-2020, on devrait avoir l'avis des fédérations nationales (53 dans l'UEFA) au comité exécutif de décembre", a-t-il promis.

Par ailleurs, l'Euro-2016 en France va passer pour la première fois à 24 équipes engagées. Mais le système de qualification est resté le même que pour un Euro à 16. "Les membres de l'UEFA ont dit +pas de changement du système de qualification pour l'Euro-2016+, peut-être que les qualifications changeront à l'avenir si elles ne sont pas terribles pour l'Euro-2016", a glissé Platini.

. Kosovo

Le comité exécutif de la Fifa avait donné son accord pour que les équipes nationales puissent disputer des matches amicaux contre le Kosovo, qui n'est pas une fédération membre de la Fifa. Devant la protestation vive de la Serbie, la Fifa a suspendu sa décision avant une nouvelle décision attendue en septembre.

"Il faut voir comment aider les jeunes Kosovars à pouvoir jouer, mais c'est très compliquée, car cela n'aura pas seulement des conséquences pour le Kosovo, mais pour beaucoup de pays en Euro. Nous essaierons de trouver un accord avec la Serbie", a commenté Platini.

. Gestuelle des arbitres additionnels

Platini, toujours opposé à l'aide technologique dans l'arbitrage (sur la ligne de but ou autre), milite toujours pour l'arbitrage à cinq, qui a été entériné définitivement dans les compétitions de l'UEFA. Mais quelque chose le chagrine. "Tous les consultants télé le disent +mais que font les arbitres additionnels, rien, il ne disent rien+. Non ! Ils communiquent par micros et oreillettes, mais le Board (instance garante des lois du jeu) a interdit de montrer une communication par signes pour eux, leur a demandé de rester statique. Nous avons demandé à ce qu'ils puissent au moins avoir droit à une gestuelle discrète pour montrer leur action", a expliqué l'ex-capitaine des Bleus.

pgr/jr

PLUS:afp