NOUVELLES

Soudans: Mbeki attendu à Khartoum avant la reprise des négociations

31/08/2012 07:32 EDT | Actualisé 31/10/2012 05:12 EDT

Le médiateur de l'Union africaine (UA), Thabo Mbeki, était attendu vendredi à Khartoum pour rencontrer des responsables soudanais avant la reprise des négociations avec le Soudan du Sud, ont annoncé les médias officiels.

L'ancien président sud-africain entend "faire converger les points de vue des deux parties" sur les questions de sécurité qui doivent être évoquées lors de la reprise des négociations à partir de mardi à Addis Abeba, siège de l'UA, a expliqué l'agence soudanaise Suna.

Les tensions restent vives entre Khartoum et Juba depuis la partition du Soudan en juillet 2011 après plus de 20 ans de guerre civile. Elles ont dégénéré au printemps en combats meurtriers qui ont poussé le Conseil de sécurité de l'ONU à sommer les deux pays de résoudre leurs différends par des négociations sous l'égide de l'UA.

Début août, ces négociations ont abouti à un accord sur le partage des revenus pétroliers: Juba, qui a hérité de la majeure partie des réserves de brut, versera des milliards de dollars pour utiliser les infrastructures d'exportations contrôlées par Khartoum.

Mais le Soudan a précisé que les questions de sécurité devront être réglées avant toute application de l'accord. Ces questions portent sur le tracé de la frontière, le long de laquelle plusieurs zones sont disputées, et les accusations réciproques de soutenir des rébellions armées dans le pays voisin.

Pour limiter les sources de conflit, les deux pays ont accepté de mettre en place une zone démilitarisée le long de la frontière, au sein de laquelle ils mèneront des opérations de surveillance conjointe, a annoncé jeudi l'ambassadeur britannique à Khartoum, Peter Tibber.

La zone démilitarisée et la surveillance conjointe "vont aider à garantir qu'aucune aide à des groupes armés ne passe la frontière", a déclaré dans un communiqué l'ambassadeur, dont le pays est l'ancienne puissance coloniale.

it/fc/sw

PLUS:afp