NOUVELLES

Rio Tinto: ratification du contrat par les mineurs de Havre-Saint-Pierre

31/08/2012 02:29 EDT | Actualisé 31/10/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Quelque 300 travailleurs de la mine Rio Tinto Fer et Titane, à Havre-Saint-Pierre, ont ratifié vendredi la nouvelle convention collective négociée par le syndicat des Métallos.

Avec un taux de présence de 90 pour cent au moment du vote, les 291 employés de la mine d'ilménite ont approuvé à 93,56 pour cent le contrat de travail, qui sera en vigueur pour les six prochaines années.

Le coordonnateur des Métallos pour la Côte-Nord, Alain Croteau, a qualifié d'exceptionnel le nouveau contrat, qui prévoit notamment une hausse de 50 pour cent de la masse salariale.

Selon lui, un tel succès est notamment attribuable aux prix élevés des métaux dans les deux dernières années sur le marché international, de même que sur la volonté de Rio Tinto d'attirer une main-d'oeuvre spécialisée.

L'employeur n'avait d'autres choix que d'offrir des conditions de vie alléchantes, a poursuivi M. Croteau, qui oeuvre au sein des Métallos depuis une trentaine d'années. Les négociations, qui avaient débuté le 16 mai, se sont déroulées dans un climat respectueux de façon générale, a-t-il indiqué.

En 2007, les travailleurs avaient débrayé pour forcer le maintien de leur régime de retraite, un scénario qui ne s'est pas répété cette année. Le nouveau contrat prévoit par ailleurs une bonification du régime de retraite à prestations déterminées des employés, en plus de l'indexation des rentes pour les retraités.

Les Métallos, un syndicat affilié à la FTQ, représentent plus de 60 000 travailleurs de divers secteurs, allant des mines à l'hôtellerie et la métallurgie.

PLUS:pc