NOUVELLES

Montréal rend hommage aux 37 morts de l'incendie du Club Blue Bird, en 1972

31/08/2012 05:18 EDT | Actualisé 31/10/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - La Ville de Montréal a rendu hommage vendredi à la mémoire des 37 personnes qui ont péri dans l'incendie du Club Blue Bird, il y a 40 ans, le 1er septembre 1972.

Cette tragédie fut l'une des pires du genre de l'histoire de la ville.

Une messe commémorative a été célébrée à la cathédrale Marie-Reine-du-Monde, à 9h30.

Par la suite, à 11h00, le maire de Montréal, Gérald Tremblay, et le responsable de la sécurité publique au comité exécutif, Claude Trudel, ont dévoilé une dalle commémorative dans le square Phillips, pas très loin du lieu du drame, sur laquelle ont été inscrits les noms des 37 victimes.

Plusieurs représentants municipaux et dignitaires, entourés de nombreux membres des familles des victimes, ont alors rendu un hommage aux victimes.

Des parents et amis des victimes avaient interpellé la Ville de Montréal en 2011, 39 ans après la tragédie, pour commémorer le triste événement.

«Les événements qui sont survenus le 1er septembre 1972 resteront gravés dans la mémoire collective des Montréalais. Ce tragique incendie a non seulement enlevé la vie à 37 personnes, mais a bouleversé à jamais la vie de nombreux parents et amis. C'est avec beaucoup d'émotions que je souhaite que ces commémorations puissent amener un peu de réconfort à ceux et celles qui ont perdu un proche lors de cet incendie. Je souhaite de cette empreinte historique, inaugurée ici, au coeur de notre métropole, puisse devenir un lieu de recueillement», a déclaré M. Tremblay.

D’autres activités auront lieu samedi, jour du 40e anniversaire de l'horrible incident. Une exposition sera inaugurée à l’hôtel de ville de Montréal et aura lieu jusqu'au 8 septembre.

Au soir du 1er septembre 1972, trois hommes en état d'ébriété ont été refoulés du Club Blue Bird par le portier. Par vengeance, ils sont allés chercher de l'essence et sont revenus à l'établissement de la rue Union pour mettre le feu à un escalier.

Le Club Blue Bird et l’établissement situé à l'étage, le Bar Wagon Wheel, propriétés de Léopold Paré, ont rapidement été la proie des flammes. Les 37 victimes ont péri coincées à l'intérieur, lors de la cohue.

Le fonctionnement des sorties de secours a été l'un des points saillants du rapport du coroner qui a ultérieurement été rédigé.

Les trois incendiaires — Gilles Eccles, Jean-Marc Boutin et James O’Brien — ont écopé de peines d'emprisonnement à perpétuité. Ils ont tous profité d'une libération conditionnelle il y a plusieurs années; seul James O'Brien a éprouvé de nouveaux ennuis avec la justice par la suite.

PLUS:pc