NOUVELLES

Les drapeaux américains en berne pour l'enterrement de Neil Armstrong

31/08/2012 02:00 EDT | Actualisé 31/10/2012 05:12 EDT

Les drapeaux américains étaient en berne à travers tout le pays pour les obsèques de Neil Armstrong, le premier homme à avoir marché sur la Lune, inhumé vendredi dans l'Ohio (Nord).

La famille et les amis de l'astronaute, mort samedi à l'âge de 82 ans, se sont réunis vendredi à Indian Hill, dans la banlieue de Cincinnati, pour rendre un dernier hommage au défunt, selon la presse locale. Si les funérailles étaient réservées aux proches et fermées aux médias, à l'image de la discrétion du disparu, quatre avions militaires ont toutefois survolé la cérémonie en l'honneur de l'ancien commandant de la mission Apollo 11.

"Le premier pas sur la Lune de Neil Armstrong a ouvert la voie à d'autres premiers pas sur d'autres planètes", a déclaré lors des funérailles le chef de la Nasa Charles Bolden, selon un communiqué de l'agence spatiale. "Nous devons nous montrer dignes de cet héritage."

Une commémoration publique est aussi prévue le 12 septembre à Washington, durant laquelle des éloges funèbres seront prononcés par les deux fils de l'astronaute. Le sénateur républicain de l'Ohio Rob Portman et l'homme d'affaires Charles Mechem, ami du défunt, devraient aussi prendre la parole.

Lundi, le président Barack Obama avait donné l'ordre de mettre en berne tous les drapeaux des édifices publics américains le jour de l'enterrement d'Armstrong.

Originaire de l'Ohio, Neil Armstrong avait servi comme pilote dans la Marine avant de rejoindre le programme spatial américain. Il est devenu mondialement connu le 20 juillet 1969 en étant le premier homme à marcher sur la Lune.

Le pionnier de l'espace a reçu de nombreuses décorations aux Etats-Unis et dans 17 pays. Il n'a toutefois jamais été très à l'aise avec sa célébrité et fuyait les lumières des projecteurs.

La famille de Neil Armstrong a demandé qu'au lieu de fleurs, les personnes souhaitant rendre hommage à l'astronaute fassent un don à l'oeuvre de charité portant son nom, la Neil Armstrong New Frontiers Initiative.

En mémoire du défunt qui avait été récemment opéré du coeur, James Lovell et Eugene Cernan, deux anciens astronautes présents aux obsèques, ont par ailleurs organisé une levée de fonds en faveur de la même oeuvre, vendredi matin à l'hôpital pour enfants de Cincinnati.

"C'était le meilleur des meilleurs. L'homme était un maître", a confié Piers Sellers, astronaute anglo-américain de la Nasa au journal anglais The Guardian vendredi. "Je sais qu'il aurait voulu voir d'autres personnes retourner sur la Lune et aller (sur d'autres planètes) de son vivant."

rom/sat/bdx

PLUS:afp