NOUVELLES

Les deux soeurs Bélanger, mortes en Thaïlandes, ont été empoisonnées

31/08/2012 01:43 EDT | Actualisé 31/10/2012 05:12 EDT

POHENEGAMOOK, Que. - La famille des deux jeunes filles décédées dans leur chambre d'hôtel en Thaïlande le 15 juin dernier est replongée dans le mystère après de nouvelles révélations toxicologiques.

Des rapports médicaux ont indiqué que pour avoir une telle concentration d'insecticide dans leur organisme, les soeurs Audrey et Noémi Bélanger, âgées de 20 et 26 ans, ont dû avaler une quantité importante du produit.

Le père des victimes, Carl Bélanger, a toujours plus de questions que de réponses. Joint vendredi à Pohénégamook, dans le Bas-Saint-Laurent, il assure que dès les premiers résultats des autopsies, les données pointaient déjà vers la thèse de l'empoisonnement.

La famille se dit convaincue que les deux jeunes femmes ont été exposées à leur insu à un insecticide puissant. M. Bélanger assure que ses filles n'auraient pas pris un tel risque.

Les parents des deux soeurs Bélanger souhaitent une véritable enquête, d'autant que d'autres cas similaires ont déjà fait les manchettes dans la même île de la Thaïlande en 2009. Deux touristes, l'une Norvégienne et une autre des États-Unis, sont mortes dans des circonstances similaires.

M. Bélanger dit avoir discuté avec deux autres jeunes Québécoises qui avaient séjourné en Thaïlande avec ses filles. Elles lui ont confirmé avoir consommé des boissons alcoolisées avec elles.

«Ils vendaient ça pour du rhum & coke, ça s'est sans doute fait à leur insu. On n'en sait pas plus. Il faut une enquête», a insisté Carl Bélanger.

PLUS:pc