NOUVELLES

Les commandes industrielles grimpent de 2,8 % aux États-Unis en juillet

31/08/2012 11:40 EDT | Actualisé 31/10/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - Les commandes aux entreprises américaines ont augmenté en juillet, reflétant une hausse de la demande pour les automobiles et les avions commerciaux. Dans un signe troublant de faiblesse du secteur manufacturier, toutefois, une catégorie de commandes correspondant aux investissements des entreprises a enregistré son plus fort recul depuis huit mois.

Les commandes industrielles ont crû de 2,8 pour cent en juillet, soit la plus forte croissance en un an, faisant écho à des gains importants dans la demande pour les véhicules à moteurs et les avions, a indiqué vendredi le département américain du Commerce. Les commandes de biens, considérées comme un indice des dépenses d'investissements, ont plongé de 4 pour cent, la quatrième diminution des cinq derniers mois.

Les économistes s'inquiètent du fait que les entreprises ont commencé à réduire leurs plans pour prendre de l'expansion et moderniser leurs installations en raison des faiblesses économiques grandissantes en Europe et dans des marchés favorables aux exportations américaines tels que la Chine, le Brésil et l'Inde.

La crise financière européenne a poussé plusieurs pays de cette région en récession, ce qui menace l'exportation des biens américains.

Les économistes craignent également que les entreprises reportent déjà à plus tard leurs plans visant à acheter de nouveaux équipements et à embaucher de nouveaux employés en raison de l'incertitude à propos de la résolution du blocage budgétaire fédéral, ce qui pourrait nuire davantage à une reprise économique déjà faible.

En juillet, les commandes de biens durables ont augmenté de 4,1 pour cent, soit un peu moins que les estimations préliminaires gouvernementales de la semaine dernière, à 4,2 pour cent. Les commandes de biens non durables comme la nourriture, les vêtements et le papier ont progressé de 1,5 pour cent à la suite d'un déclin de 2,3 pour cent en juin.

La robustesse de la demande des biens durables a été soutenue par une forte progression de 53,9 pour cent dans la catégorie volatile des avions commerciaux, tandis que la demande pour les véhicules à moteur a démontré une solide hausse de 20,6 pour cent.

La demande pour des métaux primaires comme l'acier a crû de 2,9 pour cent, mais la demande pour la machinerie lourde a chuté de 4,1 pour cent, les commandes de turbines électriques et de générateurs glissant de 26,9 pour cent.

Washington a rapporté mercredi que l'économie avait crû de 1,7 pour cent en rythme annualisé lors du trimestre d'avril à juin. Bien que cela soit légèrement mieux que l'estimation initiale de 1,5 pour cent, le taux de croissance n'est toutefois pas assez important pour réduire le taux de chômage de façon significative.

Si une récession se produit, le Bureau du budget du Congrès a laissé savoir que le chômage pourrait grimper à 9 pour cent. Il est présentement à 8,3 pour cent.

PLUS:pc