NOUVELLES

Jordanie: les islamistes demandent réformes et boycottage des élections

31/08/2012 09:34 EDT | Actualisé 31/10/2012 05:12 EDT

Près de 700 manifestants ont défilé vendredi dans le centre d'Amman à l'appel de l'opposition islamiste pour réclamer des réformes et appeler au boycottage des prochaines élections.

Sous le slogan "Nous continuons", les manifestants ont scandé "Le peuple veut la réforme du régime", en référence au mot d'ordre qui a fait le tour de la région à l'occasion du Printemps arabe: "Le peuple veut la chute du régime".

Certains ont brandi leur carte d'identité en criant: "Nous jurons par Dieu et par la Jordanie que nous boycotterons ces élections et toute autre élection s'il n'y a pas de véritables réformes".

Environ 533.000 personnes, sur les près de trois millions d'électeurs potentiels dans un pays de 6,8 millions d'habitants, se sont pour l'instant inscrits pour participer à des législatives anticipées que le gouvernement espère organiser avant fin 2012.

L'enregistrement se termine la semaine prochaine.

En juillet, les Frères musulmans, principale force d'opposition, avaient annoncé qu'ils boycotteraient les législatives pour protester contre l'absence de réformes de fond dans le royaume.

Le Parlement actuel a été élu en 2010 pour un mandat de quatre ans, mais face à un mouvement de contestation réclamant depuis janvier 2011 des réformes économiques et politiques, le roi Abdallah II a annoncé des élections anticipées.

Les islamistes avaient boycotté le scrutin de 2010 pour protester contre le système électoral qui privilégiait selon eux les régions rurales, considérées comme loyales au gouvernement. L'opposition, principalement islamiste, réclame une réforme de la loi électorale et l'établissement d'un système parlementaire dans lequel le Premier ministre serait élu et non plus nommé par le roi.

msh/sbh/fc

PLUS:afp