NOUVELLES

Irak: dernier convoi de Moudjahidine iraniens d'Achraf vers Hurriya le 12 septembre (opposition)

31/08/2012 08:19 EDT | Actualisé 31/10/2012 05:12 EDT

Le dernier convoi d'opposants iraniens réfugiés depuis des années au camp d'Achraf en Irak va rejoindre le 12 septembre le camp d'Hurriya (près de Bagdad), a annoncé vendredi soir à Paris Maryam Radjavi, présidente du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI, opposition).

"Près de 680 résident d'Achraf sont prêts au transfert, le 12 septembre, depuis Achraf vers le camp Liberty (ou camp d'Hurriya, ex-base militaire américaine, ndlr) et ils pourraient commencer à charger leurs effets à partir de demain (samedi)", a déclaré Mme Radjavi, rappelant "les accords antérieurs avec le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU et le gouvernement irakien.

Elle a indiqué espèrer que les Etats-Unis "prendront les mesures appropriées" pour assurer la sécurité du dernier convoi qui se déplacera à Liberty le 12 septembre.

Le département d'Etat américain s'était félicité mercredi de la reprise en Irak de l'évacuation du camp d'Achraf où sont réfugiés des membres des Moudjahidine du peuple, un groupe de l'opposition iranienne.

Washington avait salué l'arrivée plus tôt cette semaine à Hurriya d'un sixième convoi de quelque 400 réfugiés du camp d'Achraf et avait plaidé dans un communiqué pour "la poursuite du relogement des quelque 800 résidents restants au camp d'Achraf". Un responsable officiel américain avait dit tabler sur l'évacuation complète du camp "d'ici à la fin septembre".

Il y a 10 jours à Paris, le CNRI avait annoncé la reprise de l'évacuation de ce camp d'Achraf, à 80 km au nord-est de Bagdad, qui abritait des réfugiés iraniens hostiles à Téhéran. Il était contrôlé par l'Organisation des Moudjahidine du peuple iranien (OMPI), principale composante du CNRI.

En vertu d'un accord scellé le 25 décembre 2011 entre l'Irak et l'ONU, le gouvernement irakien devait transférer les réfugiés d'Achraf vers Hurriya, ultime étape avant leur départ d'Irak. Quelque 2.000 personnes avaient déjà été déplacées, mais le relogement des 1.200 restantes était interrompu depuis début mai.

Les Moudjahidine du peuple sont considérés depuis 1997 comme une organisation terroriste par les Etats-Unis, ce qu'ils contestent, et un tribunal américain a enjoint la secrétaire d'Etat Hillary Clinton de décider de leur radiation ou non de cette liste avant le 1er octobre. "La coopération des Moudjahidine pour fermer le camp d'Achraf sera un facteur déterminant dans la décision concernant leur statut d'organisation terroriste étrangère", avait indiqué en février Mme Clinton.

Les Moudjahidine du peuple se sont installés en Irak pendant la guerre Iran-Irak (1980-88), avec le soutien du régime de Saddam Hussein pour mener des actions armées contre l'Iran.

bur/pvh/jr

PLUS:afp