NOUVELLES

EXCLUSIF AFP - Fifa - Blatter opposé à plus d'équipes en Coupe du monde

31/08/2012 05:34 EDT | Actualisé 31/10/2012 05:12 EDT

Joseph Blatter, président de la Fifa, s'est dit opposé à davantage d'équipes que les 32 actuelles en Coupe du monde, alors que l'Euro va lui passer à 24 équipes en 2016, dans un entretien exclusif à l'AFP.

A la question, "l'Euro va passer à 24 équipes en 2016, le Mondial peut-il passer à plus d'équipes ?", le dirigeant suisse a répondu: "On ne peut pas. C'est le maximum, 32, c'est une formule mathématique parfaite. On avait des formules avec 24 pays, mais il fallait qualifier les 2e de groupes, meilleurs 3e ensuite... non... c'est clair avec 32, pas plus. Ca fait un mois, c'est déjà beaucoup".

De même, M. Blatter est opposé à faire disputer une Coupe du monde dans plusieurs pays à la fois comme l'a suggéré cet été Michel Platini, lançant l'idée d'un Euro-2020 dans plusieurs capitales d'Europe en même temps.

"C'est impossible pour une Coupe du monde. Impossible. Nous, à la Fifa, on a vu la difficulté qu'on avait, à organiser le Mondial dans deux pays en 2002 (Japon et Corée du Sud), qui n'avaient pas le même système, ni la même langue. L'Euro 2012 était aussi compliqué avec deux pays voisins, mais qui ne sont pas les mêmes (Ukraine et Pologne), alors aller dans 30 pays, je ne vois pas où est le rationnel là dedans", a-t-il estimé.

"Il y avait des doubles candidatures pour le Mondial-2018, elles ont été éliminées les premières", a-t-il ajouté.

Et de rapporter une anecdote: "Feu le colonel Kadhafi, au moment de la Coupe du monde en Afrique --j'étais chez lui, en visite officielle avec la fédération, il y a même une très belle photo où il est avec ses lunettes de soleil Cartier, avec l'enveloppe Cartier bien en vue sur le siège à côté (rires)-- m'avait proposé quelque chose de semblable".

"Kadhafi m'avait dit +C'est formidable ce que vous allez faire pour l'Afrique du Sud, ok, ils auront la finale en Afrique du Sud, mais vous donnerez des matches dans d'autres pays africains, et dans des grands pays africains, ils auront deux matches, par exemple chez nous en Libye (rires)+. Je l'avais remercié de cette suggestion, mais lui avais dit que c'était impossible", s'est souvenu M. Blatter.

pgr-ylf/jr

PLUS:afp