NOUVELLES

EXCLUSIF AFP - Blatter: le Mondial-2014 "ça marche", plus de rappel à l'ordre

31/08/2012 05:37 EDT | Actualisé 31/10/2012 05:12 EDT

"Les Brésiliens, on ne les rappelle plus à l'ordre, non, ça marche", a assuré dans un entretien exclusif à l'AFP le président de la Fifa Joseph Blatter, alors que l'instance avait dans un passé récent fustigé les retards brésiliens en vue du Mondial-2014.

"Les Brésiliens, on ne les rappelle plus à l'ordre, non ça marche. Ce qui a fondamentalement changé, c'est l'introduction d'un membre du gouvernement dans le comité local. On ne peut pas faire une organisation comme la Coupe du monde sans représentant du gouvernement, pour la sécurité, la télécommunication, les satellites, les infrastructures, les routes, trains, avions. Or le comité d'organisation avait dit non jusque là", a-t-il détaillé.

"Ca marche, j'ai vu le rapport technique: il n'y a plus rien dans le rouge, il y a très peu de jaune, beaucoup de vert, ils ont compris qu'ils devaient y aller, a-t-il poursuivi. Mais ils auront des problèmes internes: des gens travaillent beaucoup, ça va coûter plus cher que prévu, Mais ce sera terminé, vous imaginez ça, la Coupe du monde de foot au Brésil !".

"Malheureusement, il n'y aura pas assez de places pour tout le monde, a-t-il encore glissé. Romario (ancienne star de la Seleçao), que j'ai reçu, voulait que tous les Brésiliens aient la chance d'avoir un billet, mais il y a 200 millions d'habitants au Brésil et on a 3 millions de tickets ! Il a dû remettre les choses en place".

"Romario, il a vu (compris) que les 3 millions de places c'est aussi pour la famille du foot (tous les pays), c'est une question de solidarité, a encore souligné le dirigeant suisse. Pour faire comprendre la solidarité au Brésil, puissance économique numéro 6 dans le monde, ce n'est pas facile, mais ça ira bien. Vous imaginez, le pays du foot, c'est merveilleux, tous ceux qui ont le coeur qui bat pour le foot, veulent aller là bas", a-t-il estimé.

pgr-ylf/jr

PLUS:afp