NOUVELLES

Choc des milliardaires: Berezovski perd sa bataille contre Abramovitch

31/08/2012 06:45 EDT | Actualisé 31/10/2012 05:12 EDT

LONDON - LONDRES (Sipa) — L'homme d'affaires russe en exil Boris Berezovski a perdu sa bataille à 3 milliards de livres (3,8 milliards d'euros; 4,8 millions de dollars) contre son compatriote Roman Abramovitch, propriétaire du club de football de Chelsea. La justice britannique l'a débouté de ses poursuites pour chantage et rupture de contrat.

La juge Elizabeth Gloster de la Haute cour de Londres a déclaré que Boris Berezovski, 66 ans, n'était pas un témoin aussi fiable que son ancien partenaire d'affaires Abramovitch, 45 ans. "Mon analyse de la crédibilité de M. Berezovski est qu'il aurait dit à peu près n'importe quoi pour étayer son dossier", a expliqué la magistrate, qui a considéré Abramovitch comme "un témoin honnête et dans l'ensemble plus fiable".

Les deux hommes d'affaires font partie des oligarques russes qui ont bâti leur puissance et leurs réseaux d'influence dans les années de privatisation sauvage suivant l'effondrement de l'Union soviétique en 1991.

Tombé en disgrâce sous la présidence de Vladimir Poutine et accusé de détournement de fonds, Berezovski s'est exilé à Londres en 2001. Il accusait son ancien ami et protégé de l'avoir trahi et menacé pour qu'il vende à perte ses parts dans la compagnie pétrolière russe Sibneft, ce qui lui aurait coûté l'équivalent de près de 4,8 milliards d'euros (6 milliards de dollars).

Abramovitch, qui vit en Russie et dont le "Sunday Times" estime la fortune à 9,5 milliards de livres (12 milliards d'euros; 15 milliards de dollars), a rejeté les allégations de son ancien associé. Les journaux britanniques et russes ont suivi avec intérêt les quatre mois de procès qui ont mis en lumière le train de vie luxueux des deux milliardaires.

st/AP-v316

PLUS:pc