NOUVELLES

USA: Isaac remonte sur la Louisiane et menace de rompre un barrage

30/08/2012 03:04 EDT | Actualisé 30/10/2012 05:12 EDT

Isaac, redevenu mercredi tempête tropicale, poursuivait sa remontée vers le nord de la Louisiane jeudi en déversant toujours des trombes d'eau, tandis qu'un barrage menaçait de rompre dans le sud de l'Etat frontalier du Mississippi.

La tempête a provoqué des dégâts importants sur le barrage de Percy Quin, près du lac Tangipahoa, qui menace de rompre.

Les autorités du comté de Tangipahoa, situé lui en Louisiane, juste au sud de l'Etat du Mississippi, ont ordonné par conséquent l'évacuation de 50.000 habitants, a précisé CNN.

Isaac continue de progresser lentement causant sur sa route des pluies diluviennes et d'importantes montées des eaux, a indiqué le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC) dans son dernier bulletin de 18H00 GMT.

Lorsqu'il avait encore la force d'un ouragan, Isaac a même poussé le fleuve Mississippi à rebrousser chemin. Ce dernier a remonté son cours pendant près de 24 heures, repoussé par l'ouragan sur plus de 200 kilomètres, selon l'Institut de géophysique américain (USGS).

"Entre les vents extrêmement puissants et les énormes vagues causées par ces vents, les cours d'eau de débit moyen ou faible sont poussés à aller en sens inverse, jusqu'à ce que le débit normal ou l'élévation des terres stoppe l'afflux", a expliqué l'institut jeudi.

A Slidell, une ville située au nord du lac Pontchartrain, des centaines de maisons et d'entreprises ont été submergées par les eaux, et une centaine de personnes sauvées par bateaux.

Des dizaines d'autres restaient bloquées chez elles alors que la montée des eaux rendaient les routes impraticables. "On s'y attendait", a déclaré le chef de la police Randy Smith.

"J'ai peur", affirmait Latoya Sanders, 26 ans, qui vivait son premier ouragan à Slidell, alors que la police emportait dans un camion ses cinq enfants, âgés de 1 à 7 ans.

A 18H00 GMT, le centre de la tempête Isaac se trouvait à 45 kilomètres au sud-ouest de Monroe (nord de la Louisiane), et se déplaçait à 15 km/h. Il devrait atteindre l'Arkansas (sud) vendredi, a précisé le NHC.

Ses vents ne soufflaient plus qu'à 65 km/h maximum, après des pointes à 130 km/h mardi et mercredi, mais son principal danger venait toujours des trombes d'eau qui provoquaient inondations et coupures de courant.

Plus d'un million de personnes se trouvaient par ailleurs sans électricité en Louisiane et dans le Mississippi, dont près de 890.000 en Louisiane seule, a rapporté jeudi matin le ministère américain de l'Energie.

Les montées des eaux ont déjà noyé plusieurs régions dans cet Etat du sud du pays mais la tempête n'a pas fait céder les digues construites après les ravages causés il y a sept ans par l'ouragan Katrina autour de La Nouvelle-Orléans.

Isaac pourrait coûter au moins 2,5 milliards de dollars à l'économie américaine, d'après les premières estimations de la société spécialisée Eqecat. Un chiffre très loin des dégâts causés par Katrina en 2005, qui avaient coûté quelque 125 milliards de dollars.

bur-bdx-are/sam

PLUS:afp