NOUVELLES

Une militaire américaine résistante à la guerre en Irak sera expulsée du Canada

30/08/2012 04:38 EDT | Actualisé 30/10/2012 05:12 EDT

TORONTO - Une militaire américaine qui s'est installée au Canada en 2007 parce qu'elle ne voulait pas être déployée en Irak devra retourner aux États-Unis, a décrété l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC).

Selon la Campagne d'appui aux résistant(e)s à la guerre, Kimberly Rivera a appris jeudi la décision de l'agence fédérale, qui lui a donné jusqu'au 20 septembre pour quitter le pays.

Selon Michelle Robidoux, une porte-parole de l'organisme d'appui, cela signifie que l'ASFC ne croit pas que Mme Rivera, âgée de 30 ans, fera l'objet de sanctions sévères si elle est déportée en sol américain.

Aucune décision n'a toutefois été rendue quant à une demande d'asile de la jeune femme pour des motifs humanitaires.

Kimberly Rivera, une simple soldate, était venue au Canada en février 2007 afin de ne pas retourner en Irak, où elle avait déjà été déployée l'année précédente.

La Campagne d'appui aux résistant(e)s à la guerre a souligné jeudi que deux autres soldats américains opposés à la guerre en Irak, Robin Long et Clifford Cornell, avaient été déportés aux États-Unis, et ils ont été condamnés à des peines d'emprisonnement d'un an.

Mme Robidoux a indiqué que Kimberly Rivera, qui vit à Toronto avec son mari et ses quatre enfants, devait rencontrer ses avocats jeudi afin de discuter des différentes options qui s'offrent à elle. Elle doit convoquer la presse vendredi matin.

PLUS:pc