NOUVELLES

Un journaliste palestinien détenu par l'armée syrienne, selon son frère

30/08/2012 02:34 EDT | Actualisé 30/10/2012 05:12 EDT

Un journaliste palestinien travaillant pour Al-Hurra, une chaîne de télévision en arabe financée par les Etats-Unis, porté disparu en Syrie avec un de ses collègues, est détenu par les troupes fidèles au président syrien Bachar al-Assad, a annoncé jeudi son frère à l'AFP.

Bachar Fahmi al-Kadumi, originaire de Jérusalem-Est, se trouvait à Alep avec son caméraman turc Cuneyt Unal lorsqu'ils ont disparu à Alep, capitale économique de la Syrie, le 20 août.

"La Croix Rouge à Jérusalem nous a confirmé que Bachar avait été arrêté par l'armée syrienne", a indiqué son frère Majed al-Kadumi.

Il a ajouté que Bachar avait fait ses études en Turquie, s'était marié à une Turque et qu'il vivait avec elle et leurs deux enfants dans ce pays.

Un responsable de la Croix Rouge interrogé par l'AFP a refusé de confirmer ou d'infirmer ces déclarations, en raison du caractère confidentiel du travail de l'organisation.

La chaîne d'actualité syrienne al-Ekhbariya a montré des images vidéo du caméraman Cuneyt Unal dans lesquelles il apparaît fatigué et nerveux avec des bleus sous les yeux.

L'Armée syrienne libre (ASL) avait indiqué que Bachar Fahmi al-Kadumi avait été blessé, mais pas Cuneyt Unal, au moment de leur capture.

Le régime syrien est confronté depuis 17 mois à une révolte, durement réprimée et qui s'est militarisée au fil des mois.

Le gouvernement syrien n'accorde que peu de visas aux journalistes et nombre d'entre eux ont passé la frontière sans ce document.

Quatre journalistes étrangers ont été tués dans les violences en Syrie.

mab-scw-dms/hj

PLUS:afp