NOUVELLES

Un homme accusé d'avoir massacré des chiens de traîneau plaide coupable

30/08/2012 05:56 EDT | Actualisé 30/10/2012 05:12 EDT

NORTH VANCOUVER, C.-B. - Un homme accusé d'avoir tué une cinquantaine de chiens de traîneau à Whistler, en Colombie-Britannique, il y a deux ans, a plaidé coupable à une accusation d'avoir infligé de la douleur et des souffrances inutiles à des animaux.

Robert Fawcett a inscrit sa déclaration de culpabilité en compagnie de son avocat devant un tribunal de North Vancouver pendant qu'une dizaine de défenseurs des droits des animaux manifestaient à l'extérieur de salle d'audience, réclamant une peine d'emprisonnement pour l'accusé.

Une fosse commune contenant les corps de 56 chiens de traîneau avait été découverte près du village olympique des Jeux de Vancouver de 2010 après que des détails concernant le massacre eurent été révélés à la suite d'une demande d'indemnisation pour un syndrome de stress post-traumatique lié au travail présentée par Fawcett.

Les documents d'indemnisation donnaient des détails troublants concernant la manière dont les chiens avaient été abattus par balle ou égorgés avant d'être jetés dans la fosse.

L'incident avait poussé le gouvernement de la Colombie-Britannique à adopter de nouvelles lois plus strictes contre la cruauté envers les chiens de traîneau, qui prévoient jusqu'à 75 000 $ en amende et deux ans de prison pour les coupables.

La Couronne a demandé une évaluation psychologique de Robert Fawcett, qui devrait recevoir sa sentence en novembre.

PLUS:pc