NOUVELLES

Syrie: Fabius demande un accès humanitaire libre en Syrie

30/08/2012 04:50 EDT | Actualisé 30/10/2012 05:12 EDT

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a demandé jeudi au gouvernement syrien de garantir que les organisations humanitaires "puissent accéder librement à toutes les populations" en Syrie.

S'adressant au Conseil de sécurité de l'ONU, que la France préside en août, M. Fabius a affirmé que "l'accès des acteurs humanitaires à la population doit être garanti".

En raison des combats, "mais aussi du fait de restrictions de la part des autorités syriennes, les acteurs humanitaires n'ont toujours pas libre accès aux zones où les populations civiles sont en détresse", a-t-il déploré.

Il a aussi appelé Damas à "garantir la sécurité du personnel médical afin de lui permettre d'acceder à tous les blessés, plutôt que de l'arrêter ou de le tuer".

Il a lancé à nouveau un appel à la solidarité internationale pour alléger le fardeau des pays voisins de la Syrie, comme la Turquie, le Liban ou la Jordanie qui accueillent un nombre croissant de réfugiés syriens. "Il faut davantage de moyens financiers", a-t-il affirmé. "Il est clair que les pays voisins ne peuvent assurer seuls le fardeau de la présence sur leur sol des réfugiés syriens".

Evoquant l'idée, soutenue par la Turquie, de "zone tampons" pour accueillir sur le territoire syrien les candidats à l'exil, M. Fabius s'est borne à dire que ces zones "doivent être étudiées".

Il a préféré mettre l'accent sur la nécessité d'aider les "réseaux de solidarité locaux qui oeuvrent sur le terrain" dans les régions qui sont passées sous le contrôle de l'opposition syrienne. "Il est du devoir de la communauté internationale de leur venir en aide", a-t-il estimé.

avz/jca

PLUS:afp