NOUVELLES

Érythrée: trois journalistes morts en prison, selon RSF

30/08/2012 01:03 EDT | Actualisé 30/10/2012 05:12 EDT

PARIS - Reporters sans frontières (RSF) a affirmé jeudi avoir obtenu la confirmation de la mort de trois journalistes érythréens détenus dans le camp pénitentiaire d'Eiraeiro, dans le nord-est du pays, depuis 2001.

Selon RSF, il s'agit de Dawit Habtemichael, rédacteur en chef adjoint et cofondateur du bihebdomadaire «Meqaleh», de Mattewos Habteab, rédacteur en chef et cofondateur de «Meqaleh», et de Sahle Tsegazab, alias Wedi Itay, écrivain et journaliste indépendant.

Un quatrième journaliste, arrêté en février 2009 mais dont l'identité n'a pas pu être déterminée avec certitude, serait également mort en détention dans la prison militaire d'Adi Abeito, près de la capitale, précise RSF. Il pourrait s'agir de Bereket Misghina, selon le témoignage d'un ancien gardien de la prison.

Les journalistes Mulubrahan Habtegebriel et Meles Negusse seraient toujours détenus à Adi Abeito. D'autres journalistes auraient été transférés dans d'autres centres de détention.

Les arrestations de journalistes en 2001 s'inscrivent dans le cadre d'une vaste opération de répression de l'opposition en Érythrée. Sur les onze journalistes arrêtés à cette époque, seuls quatre seraient toujours en vie.

PLUS:pc