NOUVELLES

Roddick annoncera qu'il prendra sa retraite après les Internationaux des É.-U.

30/08/2012 06:23 EDT | Actualisé 30/10/2012 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Andy Roddick a déclaré que les Internationaux des États-Unis seront son dernier tournoi en carrière.

Le champion des Internationaux des États-Unis en 2003 et ex-no 1 mondial a annoncé sa décision de prendre sa retraite lors d'une conférence de presse organisée jeudi, à l'occasion de son 30e anniversaire.

«Je vais faire ça court: J'ai décidé que ç'allait être mon dernier tournoi», a dit Roddick, qui portait un chandail noir et une casquette de baseball à l'effigie de ses commanditaires.

«Je crois que c'est le temps. J'ignore si je suis suffisamment en santé et motivé pour entreprendre une autre saison, a-t-il ajouté. J'ai toujours souhaité, dans un monde idéal, prendre ma retraite à ce tournoi-ci.»

Roddick, 20e tête de série, doit affronter l'Australien Bernard Tomic au deuxième tour vendredi soir au stade Arthur Ashe.

«Je pense que je voulais aussi avoir l'opportunité de dire au revoir aux gens. J'ignore comment ça va se dérouler demain (vendredi), et j'espère que ça ira bien, pour que je puisse rester encore un peu», a déclaré Roddick.

Il a alterné, par moments, entre les réflexions et les blagues tandis qu'il discutait avec les journalistes de sa décision.

«Si j'exprime mes émotions demain ou dans quatre jours, je ne veux pas que les gens pensent que je suis instable. Ou encore plus instable», s'est esclaffé Roddick, le dernier joueur américain à avoir remporté un tournoi du Grand Chelem en simple. «C'est la raison pour laquelle j'en suis venu à cette décision.»

Il a mentionné «qu'il songeait (à la retraite) depuis un petit moment», et a assuré que c'était le bon moment pour quitter, après sa victoire de 6-3, 6-4, 6-4 au premier tour contre l'Américaine de 21 ans Rhyne Williams mardi.

«Depuis le début de l'année, j'ai su que j'allais prendre ma décision en arrivant à ce tournoi», a-t-il confié, «et après avoir disputé mon premier match, j'étais certain de ma décision».

En plus d'avoir triomphé à Flushing Meadows, Roddick a disputé quatre autres finales en Grand Chelem — trois à Wimbledon et une autre aux Internationaux des États-Unis, s'inclinant chaque fois devant le champion de 17 tournois majeurs en carrière, Roger Federer. Ça inclut sa défaite de 16-14 au cinquième set au All England Club en 2009, lorsque Roddick a salué les spectateurs qui scandaient son nom à la fin de la rencontre.

La surprenante décision de l'Américain est survenue vingt-quatre heures après que la Belge Kim Clijsters, gagnante de quatre tournois majeurs en carrière, eut disputé son dernier match en simple — une défaite au deuxième tour contre la Britannique Laura Robson à Flushing Meadows.

«Je n'ai jamais fait ça auparavant. Je suis certain que je serai motif le moment venu. Je suis certain que je serai encore très nerveux», a conclu Roddick. «Enfin, je ne sais pas.»

PLUS:pc