NOUVELLES

Région de Québec : la lutte se joue entre la CAQ et le PLQ

30/08/2012 05:57 EDT | Actualisé 30/10/2012 05:12 EDT

Les derniers sondages révèlent qu'un vent caquiste pourrait souffler dans la région de Québec le soir du 4 septembre, et ce, même si les libéraux ont tout fait au fil des dernières années pour conserver leurs acquis.

Personne autour de Jean Charest n'est assuré d'une victoire, pas même les ministres Clément Gignac, dans la circonscription de Taschereau, et Sam Hamad, dans Jean-Talon.

« Ce n'est pas les sondages qui votent. C'est les citoyens qui votent. C'est la majorité silencieuse, qu'elle sorte pis qu'elle vote », affirme ce dernier.

Selon un professeur de science politique de l'Université Laval, Marc-André Bodet, la région de Québec se montre souvent ouverte au changement, « mais a aussi montré au fédéral et au provincial une tendance à essayer de nouvelles choses. Il y a certainement une insatisfaction envers les partis ».

Depuis les élections provinciales de 2003, 7 des 11 circonscriptions de la Capitale-Nationale sont passées des libéraux aux adéquistes ou vice versa.

Ainsi, même avant le déclenchement de la présente campagne électorale, les analystes savaient que la bataille pour la grande région de Québec se ferait entre le Parti libéral du Québec (PLQ) et la Coalition avenir Québec (CAQ).

« Quand on devient déçu des libéraux qui avaient été la solution refuge en 2008, alors la CAQ apparaît comme une bonne solution de rechange et c'est pour ça que la CAQ, à l'heure actuelle, fait beaucoup mal aux libéraux et dans la région de Québec. C'est très marqué », remarque le politologue Réjean Pelletier.

Selon plusieurs, certaines circonscriptions présentement représentées par des libéraux pourraient passer aux mains des caquistes.

« Ce qu'on voit dans les sondages c'est ce qu'on voit sur le terrain. Puis de toute façon, regardez comment nos adversaires nous attaquent matin, midi et soir. C'est la preuve que ça va bien pour nous », affirme Gérard Deltell, candidat de la CAQ dans Chauveau.

PLUS: