NOUVELLES

Regarder chez le voisin

30/08/2012 05:30 EDT | Actualisé 30/10/2012 05:12 EDT

Philadelphie contre Colombus, DC United contre New York... Les joueurs de l'Impact ont un oeil, et même les deux, sur les résultats qu'obtiennent leurs rivaux directs.

Un texte de Marie Malchelosse

Mercredi, tout le monde était aux aguets.

Dans le salon de l'entraîneur, il y avait une centrale de visionnement pour lui permettre de suivre trois matchs simultanément!

« Certains résultats aident notre cause, d'autres non, de dire Jesse Marsch. New York a marqué un but tardif, ça semblait un bon résultat et après, Columbus inscrit aussi un but tardif alors que, de toute évidence, il fallait que Philadelphie gagne ce match. Le match nul entre New York et D.C., je pense que c'est bon pour nous... mais je ne suis pas sûr! »

Les joueurs ont d'ailleurs discuté de ces mêmes résultats dans le vestiaire avant la séance d'entraînement. « Un résultat nous a souri, l'autre non. Heureusement, nous avons encore la maîtrise de notre destinée », a philosophé le capitaine Davy Arnaud.

Si les repas de famille sont bousculés par les temps qui courent, c'est parce que ça se resserre drôlement au classement. Trois petits points séparent la septième et la troisième position. Entre autres, Columbus est au coude à coude avec l'Impact avec 39 points. L'Impact conserve toutefois son sixième rang, car il a une victoire de plus à sa fiche.

Totaux démesurés

Bon an, mal an en MLS, 39 points vous confirmaient presque une place en séries de fin de saison. Cette année fait exception.

« C'est intéressant. Cette saison plus que tout autre que j'ai connue en MLS, le nombre de points que les équipes ont amassés... pfft! c'est incroyable! analyse Davy Arnaud. La saison dernière, vous étiez assurés d'une place avec 43 points. »

Déjà, les deux meilleures équipes, San Jose dans l'Ouest et Kansas City dans l'Est, détiennent respectivement 50 et 47 points.

L'entraîneur Marsch suggère une explication: « L'année dernière, il y a eu beaucoup de matchs nuls et l'écart entre les bonnes et les moins bonnes équipes n'était pas aussi grand. Je ne m'en fais pas trop. Je mets l'accent sur notre équipe et moins sur les situations externes. »

En attendant Columbus

L'Impact se prépare à un autre match crucial, samedi, contre le Crew à Columbus. À l'instar de l'Impact, Columbus jouit d'une séquence encourageante bien que moins éclatante: cinq matchs sans défaite.

Ce qui sera d'autre part encourageant pour l'Impact, c'est le retour au jeu du défenseur central Nelson Rivas qui a fini de purger sa suspension de trois matchs pour un coup de boule impardonnable. « Je suis heureux de revenir au jeu », a lâché Rivas, repenti. Les circonstances de ma suspension ont été difficiles pour moi et ne représentent pas qui je suis vraiment. »

Marsch a renchéri: « Nous sommes contents que ce soit passé. Je crois qu'il a appris de la situation. Il est en forme et il est prêt. Un Rivas en défense centrale contre Columbus samedi, c'est certainement un bon atout. »

PLUS: