NOUVELLES

Rassemblement de 2000 péquistes au Métropolis

30/08/2012 11:46 EDT | Actualisé 30/10/2012 05:12 EDT

À cinq jours du scrutin, la chef du Parti québécois Pauline Marois a voulu stimuler ses troupes et s'est entourée d'artistes et de candidats vedettes jeudi soir à l'occasion d'un grand rassemblement au Métropolis de Montréal.

Avec ses 2000 sympathisants réunis pour entendre plusieurs artistes et candidats, il s'agissait de loin du plus grand rassemblement péquiste depuis le début de la campagne électorale.

Dans une ambiance particulièrement fébrile et enflammée, les militants péquistes et la brochette de candidats présents ont longuement fait l'éloge de leur chef, qui a eu droit à un accueil triomphal.

Alors que les sondages donnent une lutte serrée entre le Parti québécois et la Coalition avenir Québec (CAQ) de François Legault, deux autres partis souverainistes courtisent l'électorat péquiste, soit Québec solidaire et Option nationale.

C'est pourquoi Pauline Marois a réitéré son appel à élire un gouvernement péquiste majoritaire, tout en galvanisant ses militants en leur faisant miroiter le pays dont ils rêvent.

« Et maintenant, vous le savez, la victoire est à portée de main. On peut presque la toucher parce qu'on a bien travaillé. J'ai rassemblé la meilleure équipe. Je défends les plus belles idées », a-t-elle soutenu.

« Le 4 [septembre] au soir, nous entrerons dans une période exaltante de l'histoire du Québec. Vous ne m'avez jamais lâchée. Je vous fais une promesse : moi non plus je ne vous lâcherai jamais », a promis Mme Marois.

Tous arborant le carré rouge, les artistes ont monté sur la scène sous les applaudissements nourris des militants. Le comédien Emmanuel Bilodeau a notamment livré un vibrant plaidoyer en faveur de l'élection d'un gouvernement péquiste majoritaire. Il dit ne pas vouloir d'un pays géré comme une compagnie d'aviation, faisant référence à François Legault, l'ancien PDG d'Air Transat.

Quelques invités-surprises ont aussi fait leur apparition, notamment la metteure en scène et comédienne Denise Filiatrault, mais également la productrice et animatrice Julie Snyder.

« Le 4 septembre, une femme deviendra première ministre du Québec. La femme est l'avenir du Québec », a-t-elle lancé, précisant qu'elle trouvait inspirant que sa fille puisse voir une femme accéder à la plus haute sphère d'une société.

PLUS: