NOUVELLES

N.-B.: le CN pourrait devoir fermer un tronçon important pour les marchandises

30/08/2012 02:46 EDT | Actualisé 30/10/2012 05:12 EDT

FREDERICTON - Le Canadien National (TSX:CN) va tenter de trouver des partenaires pour maintenir le transport de marchandises dans le nord du Nouveau-Brunswick, soutenant que le volume de trafic y diminue et que des investissements importants sont nécessaires pour entretenir les infrastructures.

Le transporteur ferroviaire estime que le gouvernement de la province pourrait s'impliquer, affirmant que des discussions sont menées depuis de «nombreux mois» entre les parties.

Le CN prévoit fermer un tronçon de 224 kilomètres entre Moncton et le nord du Nouveau-Brunswick si la situation ne s'améliore pas.

Selon la compagnie, le volume de trafic de marchandises sur le tronçon reliant Irvco (33 kilomètres à l'ouest de Bathurst) et Catamount (juste à l'ouest de Moncton) est en déclin depuis que le CN a racheté la ligne, en 2008. Cette ligne a maintenant besoin d'investissements pouvant atteindre 50 millions $ pour que le service y soit maintenu, précise-t-on par voie de communiqué, avant d'ajouter que le volume de trafic actuel sur la ligne ne justifie pas des investissements de cette ampleur de la part du CN.

Le CN a par conséquent décidé de soumettre ce tronçon au processus de cessation d'exploitation de lignes ferroviaires, prévu dans la Loi sur les transports au Canada.

Dans sa déclaration, le CN indique que les éventuels partenaires en faveur du maintien du tronçon doivent collaborer au financement des travaux d'amélioration nécessaires pour que le trafic de marchandises continue d'y être acheminé de façon efficiente.

Claude Williams, le ministre des Transports et de l'Infrastructure du Nouveau-Brunswick, a déclaré que le gouvernement provincial était prêt à travailler avec le CN et les autres partenaires pour maintenir cette ligne en service. Le gouvernement aurait d'ailleurs repéré des occasions commerciales le long de cette voie, mentionnant que celle-ci était importante pour des industries de la région.

Le tronçon de voie ferrée ne peut être mis hors service avant mars 2014, ce qui, aux yeux du CN, donne amplement de temps pour trouver une solution.

PLUS:pc