NOUVELLES

Légionellose : Robert Dutil ordonne la tenue d'une enquête publique

30/08/2012 10:24 EDT | Actualisé 30/10/2012 05:12 EDT

Le ministre de la Sécurité publique, Robert Dutil, demande au coroner en chef de tenir une enquête publique sur les décès causés par la légionellose.

Dans un communiqué, le ministre sortant mentionne que le coroner doit faire la lumière sur ces événements « par respect pour les personnes décédées et leur famille ».

Cette annonce du ministre Dutil a été faite quelques minutes avant le point de presse prévu par l'avocat Jean-Pierre Ménard et Solange Allen, dont le conjoint est mort de complications liées à la légionellose. Ils comptaient réclamer la tenue d'une enquête publique.

L'avocat spécialisé en droit médical Jean-Pierre Ménard souhaite maintenant que l'enquête fasse la lumière sur l'origine de l'éclosion et sur la manière dont le dossier a été géré par la Santé publique.

Il souhaite également que l'enquête permette de mettre en lumière les suites du rapport de la Santé publique de mars 1997. Une des recommandations de ce rapport, a-t-il rappelé, consistait à confier à un organisme gouvernemental la responsabilité d'émettre des normes sur la conception, le fonctionnement et l'entretien des tours de refroidissement et de veiller à ce que ces normes soient respectées.

Solange Allen parle quant à elle de négligence de la part de la Santé publique. Elle déplore que la Santé publique n'ait pas sonné l'alerte plus tôt alors que des cas de décès avaient été répertoriés avant celui de son conjoint. « Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi la Santé publique n'a pas envoyé des tracts, des papiers dans nos maisons en sachant très bien qu'il y avait déjà eu trois morts avant mon mari. Mon mari, c'était le quatrième. Ça fait qu'il y a vraiment eu négligence, une négligence criminelle », a-t-elle affirmé.

Me Jean-Pierre Ménard n'exclut pas la possibilité d'intenter un recours collectif. Il faut d'abord déterminer si les autorités ont réagi assez rapidement, a-t-il précisé.

De son côté, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Yves Bolduc, soutient que son gouvernement prend la situation très au sérieux et qu'avec ses partenaires, il déploiera les mesures nécessaires pour assurer la santé et la sécurité de la population.

Le bilan de la légionellose s'est encore alourdi à Québec. La direction de la Santé publique a confirmé mercredi 15 nouveaux cas, dont un autre décès. Le bilan total s'élève maintenant à 141 personnes contaminées, dont 9 décès depuis le début de mois d'août.

PLUS: