NOUVELLES

La Bourse de Toronto clôture en net recul malgré les larges profits des banques

30/08/2012 11:34 EDT | Actualisé 30/10/2012 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en fort recul, jeudi.

Des profits solides et des hausses de dividende de la part de la Banque Royale (TSX:RY), la Banque TD (TSX:TD) et la CIBC (TSX:CM) ont été relégués à l'arrière-plan de doutes croissants quant à la possibilité que la Réserve fédérale américaine annonce de nouvelles mesures de stimulation de l'économie.

L'indice composé S&P/TSX a chuté de 123,13 points, à 11 886,65, et la Bourse de croissance TSX a cédé 11,19 points, pour s'établir à 1217,96.

Des prix en baisse du pétrole et du cuivre ont contribué au recul du dollar canadien de 0,28 cent, à 100,78 cents US.

Les marchés à New York ont aussi plongé, alors que des données encourageantes sur les dépenses des ménages et le secteur du détail ont laissé entrevoir une meilleure performance de l'économie américaine, signifiant que la Fed pourrait hésiter à lancer un autre programme de relance.

La moyenne Dow Jones des 30 valeurs industrielles a glissé de 106,77 points, à 13 000,71. L'indice composé du Nasdaq a décliné de 32,48 points, à 3048,71, tandis que l'indice de référence S&P 500 a cédé 11,01 points, pour s'établir à 1399,48.

Le pétrole a chuté de 87 cents, à 94,62 $ US le baril.

Le TSX a trouvé bien peu de souffle de la part du secteur financier, malgré les résultats positifs de trois grandes institutions bancaires.

Le titre de la Banque Royale a crû de 36 cents, à 54,96 $ US. L'action de la TD a toutefois glissé de 87 cents, à 80,65 $, tandis que celle de la CIBC reculait de 1,03 $, à 75,35 $.

La Banque de Montréal (TSX:BMO) et la Banque Scotia (TSX:BNS) avaient aussi dévoilé mardi des profits au-delà des attentes des analystes.

En tout, les cinq plus grandes banques au pays ont récolté des profits cumulés de 7,8 milliards $ au troisième trimestre, en hausse de 45 pour cent par rapport à la période correspondante de 2011.

Et la Banque Scotia avait dit mercredi s'apprêter à racheter la Banque ING du Canada (ING Direct) de sa société mère néerlandaise, le Groupe ING, dans une transaction de 3,13 milliards $.

La Banque Scotia (TSX:BNS) avait également annoncé un appel public à l'épargne de 29 millions d'actions ordinaires à 52 $ sur la base d'une prise ferme afin d'obtenir un produit brut de 1,5 milliard $ pour financer l'opération. Le titre de l'institution a chuté jeudi de 1,30 $, à 52,30 $.

PLUS:pc