NOUVELLES

Israël: Barak espère que l'Egypte retirera ses renforts militaires du Sinaï

30/08/2012 04:53 EDT | Actualisé 29/10/2012 05:12 EDT

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a exprimé jeudi l'espoir que l'armée égyptienne retire les renforts qu'elle a déployés dans le Sinaï pour neutraliser des groupes islamistes une fois cette opération achevée.

"S'il faut que les Egyptiens fassent entrer des forces dans le Sinaï, qu'ils le fassent et qu'ils les retirent une fois cette opération terminée, je pense que c'est ainsi qu'ils agiront, mais on verra", a affirmé M. Barak à la radio militaire.

"Il faut permettre aux Egyptiens de mener à bien cette opération (...) Nous avons bien sûr des réserves sur le fait que cela provoque des fissures dans certaines dispositions militaire concernant le déploiement et la coordination", a ajouté M. Barak.

Il faisait allusion à l'accord de paix signé entre les deux pays en 1979 dont les dispositions militaires prévoient une démilitarisation du Sinaï et stipulent que tout déploiement égyptien dans cette péninsule doit faire l'objet d'une coordination préalable avec Israël.

Selon les responsables israéliens, l'Egypte n'aurait pas respecté cette clause en déployant notamment des chars dans le Sinaï après un attentat attribué à un commando islamiste qui a tué le 5 août 16 gardes-frontières égyptiens.

"Je pense qu'on peut parvenir à des arrangements pour lutter contre le terrorisme et nous agissons dans ce but", a ajouté le ministre.

"Il n'y a pas de lieu de se laisser aller à la peur, il faut agir avec responsabilité et dans le cas d'une violation (de l'accord) il faut agir pour y remédier grâce à des contacts directs avec les responsables égyptiens", a également souligné M. Barak.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a récemment envoyé un message par l'intermédiaire de la Maison Blanche à l'Egypte pressant Le Caire de retirer immédiatement ses chars déployés dans le Sinaï, avait indiqué le quotidien Maariv.

Selon le Maariv, les dirigeants israéliens redoutent que l'Egypte profite de la situation pour maintenir indéfiniment ses chars et ses renforts au Sinaï.

Auparavant, le 9 août le cabinet de sécurité israélien avait toutefois donné son feu vert à l'Egypte pour le déploiement d'hélicoptères de combat dans le Sinaï.

jlr/sb

PLUS:afp