NOUVELLES

Hillary Clinton se rend en Asie-Pacifique sur fond de tensions avec la Chine

30/08/2012 05:37 EDT | Actualisé 30/10/2012 05:12 EDT

La secrétaire d'Etat Hillary Clinton était en route jeudi vers les îles Cook dans le Pacifique, première étape d'une tournée de dix jours en Indonésie, en Chine et en Russie pour le sommet de l'Asie-Pacifique (Apec), sur fond de tensions avec la Chine.

D'après des experts, les Etats-Unis veulent accroître leurs capacités diplomatiques et militaires en Asie-Pacifique, qu'ils considèrent depuis des années comme un moteur de la croissance mondiale. Ce voyage est également interprété comme une réponse à l'influence de Pékin dans la région, notamment concernant les conflits territoriaux en mer de Chine.

Mme Clinton doit assister vendredi aux îles Cook - un archipel de 11.000 habitants - au sommet du Forum des îles du Pacifique (FIP), qui regroupe 16 pays et territoires, dont l'Australie et la Nouvelle-Zélande, alliés des Etats-Unis. Elle s'entretiendra avec le Premier ministre australien Julia Gillard et le chef du gouvernement néo-zélandais John Key.

La diplomatie américaine entend promouvoir son "engagement intensif avec les îles du Pacifique", une région avec laquelle les Etats-Unis partagent une histoire forte depuis la Seconde Guerre mondiale, mais qui avait disparu de son radar diplomatique.

Le Premier ministre des îles Samoa, Tuilaepa Sailele Malielegaoi, avait même jugé que la Chine était un meilleur ami que les Etats-Unis. La visite de Mme Clinton est donc "très significative" a commenté un diplomate de la région.

La chef de la diplomatie américaine sera accompagnée par l'amiral Sam Locklear, chef du commandement américain dans le Pacifique, et devrait annoncer toute une série d'aides, notamment pour l'environnement, a confié un responsable américain.

Mme Clinton sera lundi en Indonésie, puissance émergente d'Asie et premier pays musulman de la planète par sa population. Washington et Jakarta doivent approfondir leur "partenariat", selon le département d'Etat.

Mardi et mercredi, elle est attendue à Pékin pour parler d'un "large éventail de questions d'importance pour la relation sino-américaine", avec une rencontre possible avec le président Hu Jintao.

Les relations sont tendues entre les deux puissances sur les droits de l'homme et la Syrie, tandis que Pékin a des différends avec ses voisins d'Asie du sud-est et Taïwan sur la mer de Chine méridionale, riche en ressources naturelles. La Chine se dispute aussi avec le Japon - allié majeur des Américains - à propos d'un archipel en mer de Chine orientale.

Hillary Clinton devait inciter toutes les parties à "s'abstenir de toute provocation" et à "discuter d'un code de conduite en mer de Chine méridionale", a expliqué un responsable du département d'Etat.

Le 6 septembre, le Timor oriental, indépendant de l'Indonésie, accueillera pour la première fois un secrétaire d'Etat américain, avant qu'elle ne s'arrête à Brunei, sultanat niché dans le nord de Bornéo que se partagent la Malaisie et l'Indonésie.

Elle représentera enfin son pays à Vladivostok les 8 et 9 septembre au sommet de l'Apec. Des entretiens avec son homologue russe Sergueï Lavrov sont prévus, notamment sur la Syrie.

sct/nr/lor

PLUS:afp