NOUVELLES

Fans de sport et curieux se pressent sous la pluie aux Paralympiques

30/08/2012 11:56 EDT | Actualisé 30/10/2012 05:12 EDT

Venus par passion du sport ou pour goûter à l'atmosphère festive des Jeux, des milliers de personnes ont bravé la pluie jeudi pour envahir le parc olympique de Londres au premier jour des Paralympiques, qui doivent se tenir, une première, à guichets fermés.

La quasi totalité des 2,5 millions de tickets disponibles ont été vendus, à des prix bien plus abordables que ceux des jeux Olympiques.

"J'ai acheté plein de tickets pour les Paralympiques", a dit à l'AFP Katherine Eliot, une Londonienne. "J'avais assisté à six épreuves des JO mais pas une seule dans le parc olympique et je voulais vraiment voir les sites, autant que le sport".

Sue Little, motivée elle aussi par l'architecture "fabuleuse" des enceintes sportives, a des tickets pour des épreuves de cyclisme et d'athlétisme.

"C'est aussi bien d'aller aux Paralympiques qu'aux jeux Olympiques", assure cette commerçante venue de Slough dans le sud de l'Angleterre. "J'avais vu des épreuves d'équitation aux Paralympiques de Pékin et trouvé cela très émouvant", raconte-t-elle, en croquant un sandwich détrempé à côté du Stade.

Elle juge que le sport paralympique est pris davantage au sérieux à Londres que lors des Jeux précédents.

"C'est une super expérience et tout le monde est tellement amical", s'enthousiasme Milo Walker, un adolescent du Cap scolarisé au Royaume-Uni. "Allez l'Afrique du Sud!", lance-t-il, un drapeau de son pays autour du cou, avant d'aller voir du basket et du rugby fauteuil.

Alors que le temps maussade fait éclore les parapluies dans la foule, nombreux sont ceux qui disent apprécier l'ambiance bon enfant des lieux, même s'ils n'ont pas de billets pour les compétitions sportives.

"Nous sommes juste venus pour participer à la fête et montrer notre soutien", explique Lavinia Miller, vêtue d'un pantalon moulant aux couleurs de l'Union Jack sous son imperméable. "Ce temps ne douche les ardeurs de personne", constate cette Britannique qui vit au Canada, frappée par l'engouement autour des jeux Paralympiques.

"Je pense que la société britannique s'efforce de ne pas exclure les personnes qui ont des problèmes", explique-t-elle.

Pour Douglas, un Londonien, ce succès populaire est aussi dû aux exploits des athlètes britanniques lors des JO: "Ce que l'équipe de Grande-Bretagne a accompli se répercute sur les Paralympiques", estime-t-il.

Abritée sous le Centre aquatique, Christine Brown, une enseignante londonienne, est venue en voisine. "Nous avons regardé l'ensemble des jeux Olympiques, nous n'avons pas pu avoir de ticket. Nous avons essayé d'avoir des tickets pour les Paralympiques mais nous n'avons pas non plus réussi à en avoir. Donc nous sommes juste venus pour jeter un coup d'oeil!"

Certains trouvent l'occasion de passer en famille leurs derniers jours de vacances d'été, avant la reprise.

"On a pensé que ce serait mieux pour les enfants de venir pour les Paralympiques plutôt que pour les jeux Olympiques", dit Sally Shelley, mère de deux jeunes jumeaux, qui espère encore avoir des places pour le basket fauteuil.

re-kjl/alm/we

PLUS:afp