NOUVELLES

Egypte: Ahmad Chafiq qualifie de "politique" l'interdiction de voyage

30/08/2012 11:17 EDT | Actualisé 30/10/2012 05:12 EDT

Le candidat malheureux à la présidentielle égyptienne, Ahmad Chafiq a dénoncé comme "politique" une mesure pouvant entraîner son arrestation à son retour au Caire, dans une déclaration jeudi à la chaîne Skynews en arabe, basée à Abou Dhabi.

"C'est une décision politique qui n'a aucun fondement juridique", a déclaré M. Chafiq qui était interrogé à Dubaï, affirmant qu'il n'hésiterait pas à regagner l'Egypte quand il jugera que "c'est nécessaire".

La justice égyptienne a annoncé mercredi avoir mis M. Chafiq sur une liste de personnes pouvant être arrêtées à leur entrée en Egypte ou interdites de quitter le territoire.

Le rival du président islamiste Mohamed Morsi, vainqueur de l'élection présidentielle, a vivement critiqué le nouveau pouvoir en Egypte.

"Le Parti justice et liberté (bras politique des Frères musulmans) se trompe en pensant pouvoir gouverner l'Egypte avec quelques petits partis", a-t-il dit.

M. Chafiq a confirmé son intention de créer une formation politique, le Mouvement national égyptien pour "faire contre-poids" aux Frères musulmans.

Après sa défaite en juin, M. Chafiq s'était rendu aux Emirats arabes unis.

La justice égyptienne a justifié sa mesure par une enquête sur la gestion de M. Chafiq qui aurait cédé des terrains de l'Etat aux fils de l'ancien président Hosni Moubarak.

M. Chafiq a été d'ailleurs le dernier Premier ministre du président déchu.

mh/hj

PLUS:afp