NOUVELLES

Combats entre armée et rebelles à Damas (militants)

30/08/2012 03:45 EDT | Actualisé 29/10/2012 05:12 EDT

Des combats ont éclaté jeudi avant l'aube entre l'armée syrienne et les rebelles dans l'est et le sud de Damas, ont rapporté des militants, au lendemain d'une nouvelle journée sanglante.

Des tirs de l'armée ont été entendus jeudi matin dans le quartier de Qaboun (est), selon le Conseil général de la révolution syrienne (CGRS), un réseau de militants sur place.

Des affrontements impliquant des mitrailleuses et des chars ont eu également lieu dans le quartier de Tadamoun (sud), ont rapporté les Comités locaux de coordination (LCC), un autre réseau de militants anti-régime.

Dans la province de Deir Ezzor, dans l'Est du pays, des rebelles ont bombardé avec des obus de mortier le quartier général de la sécurité militaire dans la ville de Boukamal, alors que des combats faisaient rage à Deir Ezzor même, près d'un autre QG de la sécurité militaire, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Cent vingt-huit personnes, dont 77 civils, 19 rebelles et 32 soldats ont été tuées mercredi à travers le pays, a indiqué l'OSDH. Quarante-quatre des victimes civiles ont été tuées dans la capitale, a indiqué cette ONG syrienne basée en Grande-Bretagne.

Les combats à Damas se déroulent alors que les opérations de l'armée visent désormais la ceinture est de la capitale, où sont retranchés les rebelles, selon un commandant insurgé à Damas.

L'OSDH a fait état par ailleurs de la découverte de six corps non identifiés dans les quartiers de Jobar (est) et Qadam (sud), alors que d'autres victimes sont à craindre après de violents bombardements dans la nuit à Zamalka, dans la banlieue est de Damas.

Plus de 25.000 personnes, dont une majorité de civils, ont péri en Syrie depuis le début, en mars 2011, d'une révolte contre le régime qui s'est militarisée au fil des mois face à la répression.

am/vl/sw

PLUS:afp