NOUVELLES

Clint Eastwood, invité presque surprise à la convention de Tampa

30/08/2012 10:33 EDT | Actualisé 30/10/2012 05:12 EDT

Après plusieurs jours d'un faux mystère soigneusement entretenu, le légendaire Clint Eastwood a fait jeudi soir une brève apparition à la convention républicaine de Tampa, déclarant que "quand quelqu'un ne fait pas le travail, il faut qu'il s'en aille".

Le vétéran hollywoodien de 82 ans est intervenu à l'heure de grande écoute à la télévision, juste avant le sénateur de Floride de Marco Rubio, chargé d'introduire le discours très attendu du candidat républicain à la Maison Blanche Mitt Romney.

Le héros de "L'inspecteur Harry" a dénoncé comme une "honte nationale les 23 millions de chômeurs" aux Etats-Unis, et estimé qu'il était "temps que quelqu'un d'autre arrive et règle le problème".

"Quand quelqu'un ne fait pas le boulot, il faut qu'il s'en aille", a-t-il insisté, faisant mine par instants de s'adresser directement au président Barack Obama, représenté par une chaise vide installée à ses côtés.

L'acteur-réalisateur aux quatre Oscars était arrivé dans l'après-midi au Tampa Bay Forum, où se tient la convention, pour repérer les lieux.

Celui qui incarna aussi le célèbre "Inspecteur Harry" est un républicain dans l'âme, qui a apporté son soutien à Mitt Romney début août, après avoir soutenu John McCain en 2008. Son dernier film comme acteur et réalisateur, "Trouble with the curve", sort sur les écrans nord-américains le 21 septembre.

L'identité de l'invité mystère de la convention avait fait l'objet de nombreuses spéculations depuis plusieurs jours.

Avant que le nom de l'acteur-réalisateur ne s'impose dans les couloirs, d'autres noms avaient circulé, du milliardaire Donald Trump à l'égérie du Tea Party Sarah Palin, en passant par l'ancien secrétaire d'Etat Colin Powell.

Hollywood, traditionnellement plutôt favorable au camp démocrate, a brillé par son absence à Tampa, à l'exception de l'acteur Jon Voigt, 73 ans, passé côté républicain après une jeunesse des plus subversives et des films comme "Macadam Cowboy" (1969) et "Délivrance" (1972).

rr-bd/mdm

PLUS:afp