NOUVELLES

Apple ne veut pas d'une application qui localise les tirs de drones (fabricant)

30/08/2012 07:54 EDT | Actualisé 30/10/2012 05:12 EDT

Le groupe informatique américain Apple a n'a pas voulu d'une application pour téléphone portable qui localise les tirs des drones américains, a affirmé jeudi le fabricant du logiciel.

Apple a rejeté une troisième fois cette semaine l'application nommée Drones+, arguant que "beaucoup de gens trouveraient son contenu inconvenant", a déclaré à l'AFP Josh Begley.

Le groupe informatique avait déjà rejeté, pour des raisons techniques, à deux reprises l'application présentée pour la première fois en juillet.

"Je voulais juste fabriquer une application qui donnerait l'alerte à chaque tir de drone. Je pensais à l'aspect caché de la guerre des drones et aux moyens de jouer avec ce qu'il se passe dans les poches des utilisateurs de smartphone", a raconté Josh Begley, un étudiant de 27 ans diplômé de l'université de New York.

L'application agrège des informations à partir de la base de données d'une agence de journalisme d'investigation (Bureau of Investigative Journalism). Son utilisateur devait recevoir un message d'alerte à chaque tir de drone, aurait été en même temps localisé sur les cartes du système Google.

Josh Begley étudie désormais la possibilité de concevoir une version de son application pour les téléphones portables fonctionnant sous Android, le système d'exploitation de Google.

Interrogé par l'AFP, Apple n'avait pas répondu jeudi soir.

gc/are/mdm

PLUS:afp