Une ancienne députée du Parti libéral du Québec (PLQ), Yolande D. Legault, invite les québécois à voter massivement pour la Coalition avenir Québec (CAQ). La seule formation politique capable de faire avancer la province, selon l'ancienne élue.

«Ce n'est pas parce que tu es libéral un jour que tu es libéral pour toujours», lance d'entrée de jeu Mme Legault, d'une voix ferme et très énergique. Elle a notamment été députée libérale dans la circonscription de Deux-Montagnes, sur la couronne nord de Montréal, entre 1985 et 1989 sous Robert Bourassa.

Yolande D.Legault affirme avoir pris la décision d'appuyer et de militer pour la CAQ il y a quelques mois. «Je suis certaine qu'il faut s'enligner sur autre chose, estime-t-elle. J'ai décidé de militer pour des gens qui vont vraiment faire des changements et qui vont faire avancer le Québec, pas le faire reculer comme le fait actuellement le gouvernement de Jean Charest.»

L'ancienne députée libérale affirme avoir été très déçue d'entendre les informations en lien avec les scandales de corruption et de collusion entourant le PLQ, notamment concernant le ministère des Transports du Québec.

Des allégations qui ne semblent pas surprendre l'ancienne politicienne, toujours très active dans sa communauté. «Je sais que ça l'existait dans mon temps, admet-elle. Mais les montants n'étaient pas aussi gros. J'ai surtout l'impression que le gouvernement Charest a perdu le contrôle. Il faut redonner aux élus le contrôle et ça passe par des gens qui vont se tenir debout.»

D'ici la fin de la campagne électorale, Yolande D.Legault veut être active pour la CAQ. Elle pense aller à la rencontre des électeurs - surtout des anciens camarades libéraux - afin d'expliquer sa réflexion. «J'ai mobilisé tout le monde autour de moi: mes enfants et même mes petits enfants, vont venir faire de l'action politique », conclut-elle.

L'ancienne députée a tenue à donner publiquement son appui aux candidats de la couronne nord de Montréal de la Coalition avenir Québec.

Loading Slideshow...