NOUVELLES

USA: rejet d'un redécoupage électoral au Texas pour discrimination

29/08/2012 11:27 EDT | Actualisé 29/10/2012 05:12 EDT

La justice fédérale américaine a rejeté un redécoupage électoral dans l'Etat du Texas (sud), voté selon elle "avec une intention discriminatoire" envers les minorités ethniques, infligeant un revers à son gouverneur républicain Rick Perry à l'approche du scrutin de novembre.

Ce redécoupage met en jeu la représentation électorale des minorités noires et hispaniques qui constituent la majorité des 4 millions de nouveaux habitants du Texas au recensement de 2010.

Avec l'augmentation de sa population, le Texas, doté de quatre sièges supplémentaires à la Chambre des représentants, avait effectué un redécoupage électoral favorable aux républicains. Mais ce plan devait être approuvé au niveau fédéral, comme la loi le requiert pour les Etats ayant un passé de discriminations raciales.

Or trois juges fédéraux, dont deux nommés par l'ex-président républicain George W. Bush, se sont dits "convaincus par la totalité des éléments que le plan a été voté avec une intention discriminatoire".

Dans leur jugement rendu mardi, dont l'AFP a obtenu une copie, ils se sont dits aussi "troublés" que la nouvelle carte "retire toute perspective économique des circonscriptions" à majorité noire et estiment que le Texas, dirigé par Rick Perry, n'a pas prouvé que le redécoupage n'avait pas été "voté dans un but discriminatoire".

Le Texas, qui vote républicain depuis 30 ans, avait demandé à utiliser sa carte, même de manière provisoire, pour l'échéance électorale de novembre. Mais, après le refus des trois juges fédéraux, le scrutin se tiendra selon un redécoupage provisoire d'un tribunal de San Antonio.

Le ministre de la Justice du Texas Greg Abbott a annoncé son intention de faire appel de "cette mauvaise décision" devant la Cour suprême des Etats-Unis. Il a estimé, dans un communiqué, que le jugement "allait au-delà" de la loi sur les Etats ayant un passé de discriminations raciales et "dépassait les limites imposées par la Constitution".

La Cour suprême des Etats-Unis avait rejeté en janvier une autre carte électorale du Texas plus favorable aux minorités cette fois.

Par ailleurs, le Texas a demandé à la justice de confirmer sa nouvelle loi électorale, qui exige pour voter de présenter une carte d'identité pourvue d'une photo. L'administration Obama a suspendu cette loi au motif qu'elle encouragerait la discrimination raciale.

chv/are

PLUS:afp