NOUVELLES

Un membre des forces afghanes tue trois soldats de l'Otan (responsable américain)

29/08/2012 05:26 EDT | Actualisé 29/10/2012 05:12 EDT

Trois soldats de la force internationale de l'Otan en Afghanistan ont été tués mercredi dans la province de l'Oruzgan, au sud du pays, lors d'une nouvelle attaque d'un homme portant l'uniforme de l'armée afghane, a confié à l'AFP un responsable américain de la Défense.

S'exprimant sous couvert de l'anonymat, ce responsable a précisé que les victimes n'étaient "pas américaines", mais n'a pas fourni de précisions sur les circonstances de cette nouvelle "attaque de l'intérieur", en forte recrudescence depuis le début de l'année.

"Un individu portant un uniforme de l'Armée nationale afghane a retourné son arme contre des membres de la Force internationale de sécurité et d'assistance (Isaf), et a tué trois d'entre eux", affirme de son côté l'Isaf dans un communiqué.

L'incident, qui s'est produit mercredi soir, fait l'objet d'une enquête, précise l'Isaf qui laisse au pays dont sont originaires les victimes le soin de rendre publique leur nationalité.

Des forces américaines et la majorité du contingent australien (environ 1.500 hommes) sont déployés dans la province d'Oruzgan, située au nord de Kandahar.

Cette attaque porte à 45 le nombre de soldats de l'Otan tués cette année par des soldats ou des policiers des forces afghanes, soit 14% des pertes totales de l'Isaf. Pour le seul mois d'août, 15 soldats ont perdu la vie.

En 2011, 16 attaques du même type avaient fait 28 morts et 43 blessés, selon l'Otan.

Environ 25% de ces "green-on-blue incidents", selon la terminologie de l'Otan, sont dus à l'infiltration de talibans, explique le commandant des forces internationales, le général John Allen.

"Des désaccords, l'animosité qui aurait pu croître entre un assaillant et nos forces en général, ou des motifs personnels" peuvent aussi être à la source de ces attaques, a ajouté le gradé la semaine passée lors d'une visioconférence depuis Kaboul.

Cinq soldats de l'Armée nationale afghane ont par ailleurs été tués mercredi dans un attentat-suicide perpétré juste après l'explosion d'une bombe artisanale dans un bastion taliban de l'est du pays, selon des autorités locales.

"Une bombe artisanale a touché le convoi des militaires. Des soldats sont sortis de leur véhicule pour évaluer les dégâts. Un kamikaze s'est alors précipité sur eux et a fait exploser sa bombe", a déclaré à l'AFP Mohammad Amin Tokhi, vice-gouverneur de la province de Kunar.

mra-ddl/sat

PLUS:afp