NOUVELLES

Ukraine : la Cour de cassation rejette l'appel de Timochenko

29/08/2012 04:00 EDT | Actualisé 28/10/2012 05:12 EDT

La Cour de cassation ukrainienne a confirmé mercredi la condamnation de l'ex-première ministre Ioulia Timochenko, qui purge une peine de sept ans de prison pour « abus de pouvoir », une affaire vivement critiquée par les États-Unis et l'Union européenne.

Le juge Alexander Elfimov a déclaré que la Cour de cassation n'avait « trouvé aucun fondement » à son appel.

Ioulia Timochenko a été condamnée en octobre 2011 à sept ans de prison pour abus de pouvoir dans la négociation d'un contrat d'importation de gaz naturel russe dont elle aurait ordonné la signature illégalement en 2009, alors qu'elle était première ministre.

L'ex-égérie de la Révolution orange de 2004 dirige aujourd'hui le principal parti d'opposition en Ukraine. Battue à la présidentielle de 2010 par l'actuel chef de l'État, Viktor Ianoukovitch, Ioulia Timochenko dénonce une vengeance personnelle de ce dernier.

Les partisans de l'opposante ukrainienne accusent d'ailleurs le président Ianoukovitch de l'avoir fait condamner pour l'empêcher de participer aux législatives prévues à l'automne.

L'affaire cause également des tensions entre Kiev et les pays occidentaux, qui ont dénoncé un procès politique.

Les avocats de Mme Timochenko comptent maintenant interjeter appel de la décision de la Cour de cassation devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH).

PLUS: