NOUVELLES

Syrie/ONU: seuls deux ministres des cinq membres permanents à New York

29/08/2012 12:39 EDT | Actualisé 29/10/2012 05:12 EDT

Seuls les ministres français et britannique des Affaires étrangères assisteront jeudi à New York à la réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Syrie convoquée par la France, sur les cinq ministres représentant les membres permanents de cette instance, selon des diplomates.

Les ministres français et britannique, Laurent Fabius et William Hague, seront à New York où ils annonceront, en marge de la réunion du Conseil, des "initiatives communes", ont indiqué ces diplomates, sans plus de précisions.

L'ambassadrice américaine auprès des Nations unies, Susan Rice, participera à la réunion. Russie et Chine seront également représentés par leur ambassadeur auprès de l'ONU.

Cette réunion a pour objet de lancer un "appel à la conscience mondiale et à la mobilisation" humanitaire face au drame syrien, a-t-on ajouté de sources diplomatiques, précisant que Paris allait annoncer une augmentation "considérable de son aide bilatérale" à l'opposition et que l'Union européenne allait également faire davantage.

Laurent Fabius a assuré mercredi sur la radio France Inter que la question des zones tampons serait évoquée à l'ONU, même si "c'est très compliqué". "L'idée, c'est à la fois de mettre le projecteur sur toutes les questions humanitaires (...) et de soulever des questions: quid de la possibilité d'un gouvernement alternatif ? Est-ce qu'on peut faire des zones tampons ? Quels problèmes se posent ?", a-t-il dit.

Selon la Commission européenne, à la date du 21 août, l'UE a fourni au total 146,4 millions d'euros en aide humanitaire à la Syrie, dont 69 millions tirés du budget européen et 77,4 par les Etats membres.

Avec 35,1 millions d'euros, la Grande-Bretagne est le premier donateur européen, suivi par la Suède (11,1 millions), l'Allemagne (10,73), les Pays-Bas (5,45), le Danemark (3,27), la Finlande (2,8) et la France (2,66). Viennent ensuite la Belgique (2), l'Italie (1,34) et d'autres petits donateurs comme l'Irlande (0,5).

Selon des sources diplomatiques françaises, l'ensemble de la contribution française au titre de l'aide humanitaire à la Syrie atteint 15 millions d'euros. La France, a-t-on ajouté de mêmes sources, est l'un des rares pays à acheminer de l'aide médicale, alimentaire et financière à l'intérieur de la Syrie, à destination des civils des Comités locaux, afin que les services publics (hôpitaux, écoles, ramassage des ordures, etc.) continuent de fonctionner.

La Jordanie, le Liban, la Turquie et l'Irak, pays voisins de la Syrie, invités par M. Fabius qui présidera la réunion de New York (la France est présidente en août du Conseil de sécurité), enverront un ministre.

Le Haut commissaire aux réfugiés Antonio Gutierrez et le nouveau médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, seront aussi présents.

cr/prh/jb

PLUS:afp