NOUVELLES

Syrie: la guerre sur les fronts de Damas et d'Alep

29/08/2012 07:49 EDT | Actualisé 29/10/2012 05:12 EDT

Principaux événements depuis le début à la mi-juillet des combats à Damas, puis à Alep, capitale économique de la Syrie.

Les combats dans les régions d'Alep et de Damas, les deux grands fronts du conflit, ne connaissent aucun répit, faisant chaque jour des dizaines de morts.

--JUILLET 2012--

- 15: A Damas, bombardements de l'armée et affrontements avec des rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL, composée de déserteurs et de civils ayant pris les armes), les plus violents depuis le début de la révolte en mars 2011 (Observatoire syrien des droits de l'Homme, OSDH).

- 16: Violents combats entre l'armée, appuyée par des blindés, et les rebelles qui affirment contrôler les quartiers de Midane et Tadamoun à Damas. Le 17, des hélicoptères entrent en action.

- 18: Quatre hauts responsables de la Sécurité, dont le beau-frère du président Bachar al-Assad, Assef Chawkat, tués dans un attentat à Damas.

- 20: Début de la bataille d'Alep (nord). Le 23, un responsable rebelle affirme que les insurgés y ont "libéré" plusieurs quartiers.

- 23: Le régime envoie ses unités d'élite à Damas (militants), dont il contrôle la plus grande partie.

- 30: L'ASL prend un poste de contrôle près d'Alep, ce qui lui permet de relier la ville à la frontière turque.

Reprise des combats à Damas, en particulier à Kafar Soussé (sud), après une attaque rebelle contre l'armée.

--AOUT--

- 8: Appuyées par des chars, les troupes du régime lancent une offensive terrestre d'envergure et pénètrent dans le quartier rebelle de Salaheddine à Alep. Le 13, l'armée pénètre dans un autre quartier rebelle, Seif al-Dawla (ouest).

- 15: Raid aérien (plus de 40 morts) sur Azaz, ville rebelle près d'Alep.

Dans le centre de Damas, un attentat revendiqué par l'ASL vise un bâtiment de l'état-major, fusillade près des bureaux du Premier ministre.

- 21: Les rebelles disent contrôler "plus de 60%" d'Alep, citant plus d'une trentaine de quartiers. "Ceci est totalement faux", réplique la Sécurité.

- 26: Les rebelles annoncent la découverte à Daraya, près de Damas, d'au moins 320 corps après plusieurs jours d'offensive de l'armée (340 morts au total). Le 27, les rebelles affirment avoir abattu un hélicoptère de l'armée à Damas pour "venger" Daraya.

- 28: Un attentat (27 morts) vise des funérailles à Jaramana, une banlieue du sud-est de Damas principalement chrétienne et druze favorable au régime. L'armée pilonne plusieurs quartiers de la capitale et de sa banlieue est.

- 31: A Alep, les rebelles attaquent un bâtiment des services de sécurité, provoquant une fusillade.

--SEPTEMBRE--

- 1er: Quinze civils tués dans un attentat à la voiture piégée dans une banlieue populaire de Damas.

A Alep, des combats et des bombardements touchent plusieurs quartiers rebelles.

- 2: A Damas, un attentat à la bombe frappe un quartier du centre, Abou Remmaneh, abritant des bâtiments de la Sécurité et le bureau du vice-président Farouk al-Chareh (TV Etat).

- 3: Plusieurs dizaines de morts dans des raids aériens sur Alep et la ville voisine d'al-Bab, qui sert de base arrière aux rebelles (OSDH).

Attentat à la voiture piégée à Jaramana, à Damas: au moins cinq morts et 27 blessés civils.

acm/bc/cco

PLUS:afp